13 février 2020

Toujours plus bas dans l’abjection, Israël se cache derrière des avions civils pour frapper la Syrie

Non seulement Israël bombarde la Syrie voisine dans des actes d'agression manifestes qui constituent le crime suprême selon le tribunal de Nuremberg, mais l'armée de l'air israélienne aggrave sa criminalité en utilisant des avions de ligne civils pour couvrir ses attaques   Telle est du moins l'évaluation du ministère russe de la Défense, qui déclare que le 6 février à l'aube, les données de vol indiquent qu'un raid aérien de quatre avions de combat israéliens F-16 près de Damas a délibérément mis en danger un avion... [Lire la suite]
10 février 2020

Quelle est la vraie menace nucléaire au Moyen-Orient?

L'Iran entouré de bases militaires américaines... mais, pourquoi donc avoir placé leur pays en cet endroit!?(ndlr)   "L’Iran ne respecte pas les accords sur le nucléaire” (Il Tempo); "L’Iran se retire des accords nucléaires: un pas vers la bombe atomique” (Corriere della Sera); "L’Iran prépare les bombes atomiques: adieu à l’accord sur le nucléaire” (Libero)... Ainsi est présentée par presque tous les médias la décision de l’Iran, après l’assassinat du général Soleimani ordonné par le président Trump, de ne plus accepter... [Lire la suite]
09 janvier 2020

L’arc de crises proche et moyen-orientales demeure la question palestinienne

Etats-Unis / Iran: western asymétrique et détestation globale...   En tuant – vendredi dernier près de l’aéroport de Bagdad dans une attaque au drone – le général Qassem Soleimani (62 ans) – commandant de la brigade Al-Qods (Jérusalem) des forces spéciales des Gardiens de la révolution et des opérations extérieures – Washington a pris la responsabilité d’aggraver trois dynamiques: 1) celle des différents fronts militaires de la région: Syrie, Liban, Irak, Yémen, détroit d’Ormuz et Méditerranée orientale; 2) celle d’un... [Lire la suite]
07 janvier 2020

B. Netanyahu >< H. Nasrallah (2 articles)

Après la mort de son «ennemi le plus dangereux» Israël fait profil bas   Israël étant en première ligne d'une éventuelle riposte, Benyamin Netanyahu a salué sans ostentation l'opération américaine qui a tué Qassem Soleimani, cet ennemi juré que l'Etat hébreu n'avait jamais osé viser directement. L’«ennemi le plus dangereux d’Israël» est mort, et il est interdit de s’en réjouir. Silence dans les rangs, pas de commentaire public: c’est l’ordre explicite qu’ont reçu les ministres de B.Netanyahu peu après l’annonce de... [Lire la suite]