Source: Externe

Nous apprenons ce jour avec tristesse la mort de Desmond Tutu, l’une des figures de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud et prix nobel de la Paix

 

En annonçant celle-ci, les principaux médias français n’ont pas fait état de son engagement profond au service de la lutte pour la liberté, l’égalité et la justice pour le peuple palestinien.

Il fait partie des personnalités de premier plan à avoir soutenu notamment la Campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre l’apartheid en Palestine/Israël, le même apartheid qu’il avait si vigoureusement combattu en Afrique du Sud.

L’Agence Médias Palestine lui rend un vibrant hommage, et partage ses propos. En 2002 déja, il analysait de manière précise et éclairante la nature de l’apartheid israélien, comme le rapporte cet article du quotidien britannique 'The Guardian':

«J’ai assisté à l’humiliation systématique des Palestiniens, hommes, femmes et enfants, par les membres des forces de sécurité israélienne(…) Leur humiliation est familière à tous les Sud-Africains qui étaient parqués, harcelés, insultés et agressés par les forces de sécurité du gouvernement de l’apartheid» (Source: The Guardian)

Source: Externe

De nombreux Sud-Africains noirs se sont rendus en Cisjordanie occupée et ont été consternés par les routes israéliennes construites pour les colons juifs, auxquelles les Palestiniens de Cisjordanie n’ont pas accès, et par les colonies exclusivement juives construites sur des terres palestiniennes en violation du droit international.

Les Sud-Africains noirs et d’autres personnes dans le monde ont vu le rapport 2010 de Human Rights Watch qui «décrit le système à deux niveaux de lois, de règles et de services qu’Israël applique aux deux populations dans les zones de Cisjordanie sous son contrôle exclusif, et qui prévoit des services, un développement et des avantages préférentiels pour les colons juifs tout en imposant des conditions difficiles aux Palestiniens. Ceci, pour moi, est l’apartheid.» (Source: TampaBay)

«En Afrique du Sud, nous n’aurions pu parvenir à la démocratie sans l’aide de personnes à travers le monde, qui par le biais de moyens non-violents, comme les boycotts et le désinvestissement, ont encouragé leurs gouvernements et d’autres acteurs à mettre fin à des décennies de soutien au régime d’apartheid(…) Les mêmes problèmes d’inégalité et d’injustice motivent de nos jours la campagne qui tente de mettre fin à des décennies d’occupation du territoire palestinien par Israël et au traitement injuste et préjudiciable du peuple palestinien par le gouvernement israélien qui le dirige ». (Source: News24)

Tout comme nous l’avons dit pendant l’apartheid, il était inapproprié pour des artistes internationaux de se produire en Afrique du Sud dans une société fondée sur des lois discriminatoires et l’exclusivité raciale, il serait également inapproprié pour l’Opéra du Cap de se produire en Israël. (Source: BDS Movement)

Source: Externe

La page web officielle de Desmond Tutu n’oublie pas la Palestine dans l’annonce qu’elle publie, avec cet extrait:

«Officiellement retiré de la vie publique le jour de son 79è anniversaire, D.Tutu a continué à s’exprimer sur toute une série de questions éthiques et morales: les ventes d’armes illégales, la xénophobie, les populations opprimées en Palestine, le respect de l’État de droit, le VIH/sida, le Tibet, la Chine, les musulmans rohingyas au Myanmar et les droits LGBTQI+.»
https://www.tutulegacy.com/message

Omar Barghouti, le co-fondateur de la Campagne internationale BDS déclarait dans cet article en 2008:

«Israël à 60 ans relève d’une forme d’apartheid plus sophistiquée, plus évoluée et plus brutale que son prédécesseur sud-africain, selon les déclarations autorisées de leaders anti-apartheid sud-africains, comme l’archevêque Desmond Tutu.»

Rédaction Agence Media Palestine -

26.12.21

Source: Agence Medias Palestine