Source: Externe

!APPEL! Aux lecteurs de notre blog: svp, ne vous contentez pas de lire nos infos... diffusez-les par tous vos moyens au plus grand nombre de vos contacts... Informer, c'est participer à notre humble niveau à relayer la voix des Palestiniens que le régime terroriste israélien veut réduire au silence! Et abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre lettre d'infos (voir colonne de droite)

Manifestations de centaines de milliers de personnes de par le monde pour appeler à la fin du massacre de Gaza

 

Des milliers de personnes descendent de plus en plus souvent dans les rues des villes du mnode entier pour exiger la fin de la guerre génocidaire menée par le régime israélien contre la bande de Gaza assiégée.

Les participants tentent de faire pression sur leurs gouvernements pour qu'ils demandent des comptes à Tel-Aviv pour sa campagne aveugle d'effusion de sang et de destructions massives lancée contre les Gazaouïs.

Près de 12.000 Palestiniens (recensés!) dont 6.000 enfants, ont été assassinés et 28.000 autres ont été blessés depuis le 7 octobre, lorsque le régime occupant a déclenché la guerre en réponse à une opération organisée par les groupes de résistance basés à Gaza.

A Paris, les manifestants ont exigé que le régime «arrête le massacre à Gaza» et ils ont appelé à «un cessez-le-feu immédiat». "Nous ne pouvons pas rester à la maison à manger et à boire pendant que des milliers d'enfants à Gaza sont enterrés. Il est inimaginable qu'en 2023 un gouvernement comme la France ne dise pas stop à ce génocide", a déclaré une manifestante.

Source: Externe

"Je manifeste pour la population de Gaza, qui est aujourd'hui victime d'un véritable génocide, et je pense que nous devons manifester aujourd'hui parce que nous attendons beaucoup plus de notre gouvernement que ce qu'il fait aujourd'hui", a déclaré un autre manifestant. 

"Nous exigeons un cessez-le-feu, nous exigeons la fin de l'occupation. Nous exigeons la fin de la colonisation", a-t-il ajouté. "Il est élémentaire qu'en tant que militants ou simples citoyens, vous descendiez dans la rue pour soutenir le peuple palestinien", a déclaré un syndicaliste de 85 ans.

Les gouvernements occidentaux, avec à leur tête les États-Unis, n’ont pas tracé de ligne rouge pour le régime israélien, qui s’est engagé à mener une «longue» guerre contre Gaza. Les alliés de Tel-Aviv ont également refusé de soutenir les résolutions du Conseil de sécurité des Nations-Unies appelant à un cessez-le-feu.

Des rassemblements pour le cessez-le-feu à Gaza ont aussi eu lieu dans d'autres villes françaises, notamment à Marseille, Toulouse, Rennes et Bordeaux.

"Cette mobilisation est indispensable face aux massacres", a déclaré le coordinateur de LFI (La France Insoumise), Manuel Bompard, lors de la manifestation d'environ 1500 personnes à Marseille.

Pendant ce temps, un rassemblement pro-palestinien à Bruxelles, siège de l'Union européenne, a attiré plusieurs dizaines de milliers de personnes qui ont défilé dans la ville aux cris de «Palestine libre!», «Arrêtez le génocide!» et «Israël criminel!»

Certains ont également crié «UE: honte à vous!», dénonçant le fort parti pris du bloc des 27 en faveur d'Israël, ayant empêché de demander des comptes à Tel-Aviv pour ses atrocités.

Source: Externe

"C'est un génocide, ce n'est pas qu'une guerre comme nous le disent les médias. C'est une catastrophe, pour moi c'est inhumain ce que fait l'entité sioniste. Je ne dis pas 'Israël', je ne dis jamais le mot 'Israël', parce que ce n'est pas un État. C'est une entité, c'est un ensemble de mafias, ce n'est pas ça, un État", a déclaré un militant français.

"Ce qui nous choque, c'est que nous assistons à un nettoyage ethnique en direct, et tout ce que la Communauté internationale peut faire, c'est, au mieux, ordonner un cessez-le-feu et, au pire, accompagner Israël dans ce processus, qui a été décrit par les responsables de l'ONU comme une entreprise génocidaire.", a déclaré le porte-parole de l'Association belgo-palestinienne.

Il a ajouté: "Nous tirons donc vraiment la sonnette d'alarme. Il est maintenant temps de sanctionner Israël et de le forcer à se conformer aux sanctions internationales."

Un autre manifestant a dit: "Je pense que ce qui se passe en ce moment à Gaza est plus que dévastateur et je pense qu'il est temps pour nous d'en parler, parce que si nous laissons cela continuer ainsi, le nomre de victimes ne cessera d'augmenter…"

"Je veux exiger le cessez-le-feu, je veux que les bombardements contre les enfants s'arrêtent. J'ai des enfants handicapés et je pense qu'il est important de faire entendre notre voix. Nous ne pouvons pas accepter que des gens soient bombardés et assassinés. Et je veux que le monde entende nos voix", a affirmé une autre personne.

Ce soir, une info glaçante vient vient s'ajouter aux autres: l'on apprend des autorités gazaouies que 18.000 enfants se retrouvent orphelins! Elles sont vraiment belles ''les valeurs de l'Occident''... et ils ne devront pas s'étonner, nos (ir)responsables de tous bords, que le retour de bâton risque d'être aussi violent!

Rédaction Presstv & MCPalestine -

12.11.23

Source: presstv.ir