10 juin 2022

Le Franco-Palestinien Salah Hamouri, prisonnier du dédale carcéral israélien

L’emprisonnement du défenseur des droits humains a été prolongé de trois mois, sans que la moindre charge ne lui soit notifiée, en vertu du système de la détention administrative, un régime arbitraire, renouvelable indéfiniment   Il n’y a pas eu de jugement cette fois-ci, pas même un passage au tribunal. Dimanche 5 juin, la détention administrative de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien de 37 ans en prison depuis le 7 mars, a été prolongée de trois mois. Les autorités israéliennes ont transmis l’ordre directement à son... [Lire la suite]
24 mars 2022

Antisémitisme, antisionisme... la dérive d'une France malmenée

Quand Macron rencontre le président du régime d’apartheid Herzog…   Ce dimanche 20 mars, soit quelques semaines à peine après avoir ordonné la dissolution – effectivement, l’interdiction – de deux organisations de solidarité avec la Palestine, le 'Collectif Palestine Vaincra' et le 'Comité Action Palestine', le président français Emmanuel Macron a rencontré Isaac Herzog, le président du régime israélien d’apartheid. Prenant la parole à Toulouse aux côtés de Herzog, Macron a déclaré... [Lire la suite]
14 mars 2022

Nous sommes des Palestiniens et refusons de quitter notre terre natale

Avocat ayant passé plus de dix ans comme prisonnier politique dans les geôles israéliennes, Salah Hamouri écrit pour Jacobin sur la façon dont Israël essaie de rendre la vie en Palestine invivable – et sur les raisons pour lesquelles les Palestiniens refusent de céder   Salah Hamouri est avocat, chercheur, et ancien prisonnier politique franco-palestinien vivant à al-Quds (Jérusalem). Ses arrestations répétées par Israël ont fait l’objet d’une considérable polémique en France pays natal de sa mère, avec d’énormes... [Lire la suite]
08 décembre 2021

Salah Hamouri: Israël ou le harcèlement d’État

Nous reproduisons ci-dessous un article de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, à propos de la politique de harcèlement de l’occupation israélienne contre ce militant anticolonialiste   "J’avais 16 ans lorsque les autorités israéliennes m’ont emprisonné pour la première fois. Ce n’était que le début d’un long chemin tracé par une occupation militaire qui, en me condamnant sans preuves, a jeté l’opprobre sur moi. Du Mur d’apartheid jusqu’aux logiciels espion en passant par la criminalisation des ONG, Israël... [Lire la suite]
21 octobre 2021

Ce régime d'apartheid qui veut se faire passer pour une 'démocratie'

Israël prêt à exiler Salah Hamouri, avocat franco-palestinien des droits de l’homme   Le ministère israélien de l’Intérieur va révoquer la résidence permanente de Salah Hamouri, défenseur franco-palestinien des droits de l’homme, né et élevé à Jérusalem. Le ministère a formellement informé les avocats d’Hamouri de sa décision, citant comme raison sa «rupture d’allégeance» à Israël. En 2018, Israël a voté une loi autorisant la révocation de la résidence des Palestiniens de Jérusalem-Est occupée si on les découvrait en... [Lire la suite]
02 octobre 2018

Le Franco-Palestinien Salah Hamouri libéré des geôles israéliennes

L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, 33 ans, a été libéré de prison dimanche après plus d'un an de détention administrative en Israël. Il lui est interdit de célébrer sa libération et de participer à des activités militantes pendant 30 jours. Il a rejoint le domicile familial à Jérusalem-Est. Dans leur maison située dans un faubourg de Jérusalem-Est, les parents de Salah Hamouri, ont mis de la musique en fond sonore, même si l’avocat franco-palestinien a interdiction de fêter sa libération. Après 13 mois de prison, il... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 août 2018

« Mon cœur est à jamais enfermé là-bas »: le calvaire des familles mixtes palestiniennes

Alors que la détention du Franco-Palestinien Salah Hamouri vient d’être prolongée et que son épouse française et leur enfant n’ont toujours pas le droit de fouler le territoire, de nombreuses autres familles mixtes sont déchirées par le harcèlement administratif d’Israël. Témoignage. Mon arrivée en Palestine en décembre 2004, en pleine Intifada, est due à ma curiosité naturelle, presque maladive, qui n’a eu de cesse de me pousser à m’y rendre. M’y rendre pour voir, rencontrer, ressentir et, dans le meilleur et plus optimiste des... [Lire la suite]