27 mars 2020

«C'est comme jeter une bonbonne de gaz dans une pièce fermée»...

Deux premiers cas de COVID-19 ont été recensés dans la bande de Gaza. La forte densité de population, le taux de pauvreté élevé et des infrastructures sanitaires défaillantes risquent de rendre la propagation du virus incontrôlable   Deux premiers cas de nouveau coronavirus ont été recensés dans la bande de Gaza, a annoncé dimanche le ministère de la Santé de l’enclave palestinienne. Les deux personnes, des Palestiniens de retour du Pakistan, n’ont pas quitté le centre de quarantaine situé près de la frontière avec... [Lire la suite]
25 mars 2020

Avec la pandémie du COVID-19, Israël doit libérer tous les enfants palestiniens détenus

Defense for Children International-Palestine (Défense des enfants International-Palestine, DCIP) appelle les autorités israéliennes à prendre sans délai des mesures pour libérer tous les enfants palestiniens détenus dans des prisons israéliennes, à cause de la rapide expansion internationale du virus COVID-19   Les enfants palestiniens emprisonnés par les autorités israéliennes vivent en proximité étroite les uns des autres, souvent dans de mauvaises conditions sanitaires, avec un accès limité aux ressources permettant de... [Lire la suite]
31 août 2019

Cisjordanie: les dégâts de la guerre des eaux

Des puits et tuyaux détruits par les forces israéliennes, des convoyeurs de citernes accusés de vol… La situation des agriculteurs palestiniens s’aggrave dans les Territoires occupés, sujets au stress hydrique L’été, dans les collines d’Hébron, l’horizon gondole sous la chaleur. L’ocre de la terre se mêle à l’informe masse grise que forme l’agglomération palestinienne au loin. Entre les hameaux palestiniens, amalgames de tôle, toile et plastique, et les luxuriantes colonies aux toits rouges perchées sur les plateaux, les... [Lire la suite]
15 juin 2019

En Palestine, pourquoi l'accès à l'eau potable n'est-il pas protégé?

L’accès libre à l’eau potable est un droit humain fondamental. Il ne s’agit pas seulement d’une affirmation de bon sens, mais aussi d’un engagement juridique contraignant, inscrit dans le droit international. Alors pourquoi y aurait-il une exception en Palestine?   En novembre 2002, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU a adopté l’«Observation générale n°15» concernant le droit à l’eau: «Le droit à l’eau est indispensable pour mener une vie digne. Il est une condition préalable à la... [Lire la suite]
14 avril 2019

Le changement climatique, l'occupation & une Palestine vulnérable

Le changement climatique est l'une des plus grandes menaces auxquelles l'humanité est confrontée. Ses effets sont globaux, de grande ampleur et répartis de manière très inégale. Bien que Palestiniens et Israéliens habitent le même terrain physique, les Palestiniens sous occupation subiront plus durement les effets du changement climatique   L'occupation israélienne en cours - depuis 52 ans maintenant (en Cisjordanie-NdT) - empêche les Palestiniens d'accéder aux ressources et de prendre des mesures pour soutenir... [Lire la suite]
13 avril 2019

Traumatismes en Palestine: vers un modèle plus authentique de santé mentale

Les personnes âgées de Palestine se souviennent avec ironie des paquets de vêtements d’organisations caritatives qu’elles avaient reçus en 1948 après être devenues des 'réfugiés', alors que des personnes bien intentionnées en Occident leur envoyaient des cravates, des pantalons courts et des bérets pour habiller ceux-là même qui auparavant portaient des costumes traditionnels palestiniens   Tout d’un coup, ces nouvelles tenues venues de l’ouest ont fait leur apparition dans la population locale, avec des résultats très... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mars 2019

Pendant six mois, des villages palestiniens ont eu de l’eau courante. Israël y a mis fin

Pendant six mois, des villageois palestiniens vivant en Cisjordanie sur une terre qu’Israël considère comme une 'zone de feu fermée', ont vu leur rêve d’eau courante devenir réalité. Puis l’administration civile y a mis fin   Le rêve devenu réalité, sous la forme d’une canalisation d’eau de deux pouces (5 cm), était trop beau pour être vrai. Pendant environ six mois, 12 villages palestiniens des collines au sud de Hébron ont joui d’une eau courante claire. Cela, jusqu’au 13 février, lorsque l’équipe de l’Administration... [Lire la suite]
20 février 2019

D’abord Israël asphyxie les Gazaouis, puis déclare qu'il est inquiet pour leur sort

Le déni total de responsabilité dans la situation désastreuse du système de santé de Gaza prouve que les politiciens israéliens ne sont pas préparés à adopter une politique différente de celle qui va inévitablement provoquer la mort en masse de civils dans la guerre   Les responsables de la de sécurité sont inquiets devant l’effondrement du système de santé de Gaza parce que cela fera que les Forces de Défense Israéliennes auront plus de difficultés à poursuivre une opération militaire majeure dans le cas où la direction... [Lire la suite]
03 mai 2018

Des blessures terribles signalées sur les manifestants à Gaza

Alors que les protestations de la Grande Marche du Retour se poursuivent pour le quatrième vendredi, les personnels médicaux de Gaza signalent des blessures terribles qui changent la vie des manifestants palestiniens, causées par les forces israéliennes. Le vendredi 20 avril, 4 Palestiniens ont été tués et 729 blessés alors que les forces israéliennes continuaient d'utiliser des balles réelles, des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre des manifestants non armés. Le secteur de la santé de Gaza - qui, selon... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 février 2018

Gaza, au bord de l'effondrement

Cinquante-quatre Palestiniens sont morts l’année dernière en attendant les permis israéliens pour quitter la Bande de Gaza pour traitement médical. L’une d’entre eux était Faten Ahmed, jeune femme de 26 ans atteinte d’une forme rare de cancer. Elle est morte en août alors qu’elle attendait un permis israélien pour aller suivre une chimiothérapie et une radiothérapie qui n’existent pas à Gaza. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, elle avait déjà raté huit rendez-vous à l’hôpital après qu’Israël a refusé ou différé... [Lire la suite]