16 février 2020

"Accord du siècle" ou "Casse du siècle"?

Des lignes directes peuvent être observées entre «l’Accord du siècle», les accords d’Oslo et leur mise en œuvre frauduleuse, qui a conduit à la création d’enclaves palestiniennes distinctes   La métaphore humiliante – mais juste – de l’Autorité palestinienne en tant que «sous-traitant» des agences de sécurité israéliennes est révolue. Maintenant, elle doit laisser place à celle de «l’esclave de la sécurité d’Israël»: c’est ce que le plan nommé d’après Donald Trump exige du pseudo-Etat palestinien. «L’Accord du siècle» piège... [Lire la suite]
08 février 2020

Israël pousse Trump à reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental

Depuis lundi 03 février, des médias américains et israéliens rapportent que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, ferait un appel du pied à l’administration américaine pour que celle-ci inclue la normalisation entre Rabat et Tel Aviv à son appui à la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental   Ainsi, Times of Israel indique que la 13è chaîne hébraïque a annoncé des manœuvres de Netanyahu pour conclure un accord tripartite, où les Etats-Unis reconnaîtraient la souveraineté marocaine sur le Sahara... [Lire la suite]
07 février 2020

La Palestine à la croisée des chemins la plus dangereuse de son histoire

Le plan de Trump laisse aux Palestiniens un choix crucial: se rendre ou résister   Le "Deal du siècle" a été dévoilé par son parrain Donald Trump et son acolyte Benjamin Netanyahu. Il s'agit d'un instrument de reddition pour le peuple palestinien et ses dirigeants. Il leur demande de concéder la défaite et de se soumettre sans moufter aux conditions du vainqueur israélien. Ne pas signer cet instrument entraînera une répression et un siège supplémentaires, et peut-être la déportation en Jordanie comme "patrie... [Lire la suite]
28 janvier 2020

Entre judaïsme et sionisme, trier le bon grain de l'ivraie

Suite à la polémique populaire autour de la définition du «sionisme» – et donc de la nature de l’opposition à cette idéologie – je pense important d’apporter ici quelques éclaircissements (en tant que juif orthodoxe séfarade franco-israélien)   Le sionisme est un projet politique séculaire d’origine européenne qui usurpe l’identité juive pour la transformer en nationalisme primaire. C’est donc par définition un mouvement raciste, exclusiviste et hégémoniste, de facto faiseur d’apartheid. C’est cette idéologie toxique qui a... [Lire la suite]
19 janvier 2020

Allers simples pour Gaza

«Celui qui pense à retourner à Gaza doit d’abord réfléchir… au moyen d’en ressortir», estime l’écrivaine palestinienne Nesma Jaber   «Gaza» est devenue, dans mon esprit, un endroit lointain, très lointain. Quatre ans après m’être séparée d’elle, cette ville s’est déplacée de ma réalité à mon imagination. Gaza réside aujourd’hui dans ce coin imaginaire, qui s’est créé dans ma tête dès l’enfance, où vont les morts. Elle est dans cet espace consacré aux personnes qui partent sans revenir, au passé irréversible, aux rêves... [Lire la suite]
15 janvier 2020

«La normalisation entre le Maroc et Israël dépend de la question palestinienne»

Né au Maroc, à Bejaâd, l’ancien ambassadeur d’Israël en France et à l’ONU, Yehuda Lancry est revenu sur les relations entre les juifs marocains et leur pays d’origine. Il a également commenté les récentes actualités sur la normalisation des relations diplomatiques entre Rabat et Tel Aviv «Je garde de bons souvenirs du Maroc et je garde de bonnes relations avec le Royaume et des Marocains jusqu’à aujourd’hui». C’est ce qu’a déclaré Yehuda Lancry dans une émission diffusée dimanche par la chaîne israélienne i24 News. ... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
12 janvier 2020

Israël: un modèle pour la droite extrême

Les suprémacistes blancs, les antisémites, les néo-nazis et les fondamentalistes religieux trouvent inspiration et soutien à Tel-Aviv   Le 15 décembre, le Brésil a ouvert un bureau commercial à Jérusalem et annoncé qu’il allait bientôt y déménager son ambassade de Tel-Aviv dans cette ville contestée. Le Premier ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, a exprimé sa satisfaction en déclarant qu’Israël n’avait «pas de meilleurs amis que le peuple et le gouvernement du Brésil». (nous pensions naïvement que c'étaient les... [Lire la suite]
16 décembre 2019

«En m’expulsant, Israël a fait un mauvais calcul»

Omar Shakir, directeur de Human Rights Watch pour Israël et la Palestine, déclare à MEE que son expulsion ne l’empêchera pas d’exposer les violations des droits de l’homme commises par les autorités israéliennes   En décollant de l’aéroport Ben-Gourion le 25 novembre dernier, Omar Shakir, directeur pour Israël et les Territoires palestiniens occupés de l’ONG américaine de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW), a ajouté un pays de plus à la liste des États qui l’ont banni en raison de son travail. ... [Lire la suite]
19 novembre 2019

Baqura & Al Ghumr reviennent à la Jordanie sous les acclamations de tout le Royaume

Du point de vue jordanien: Les militants politiques, les jeunes et les citoyens ont exprimé leur joie et leur fierté devant la décision du Royaume de mettre fin aux annexes de Baqura et d'Al Ghumr dans le traité de paix israélo-jordanien   Dans son discours du Trône, lors de l’ouverture des sessions ordinaires du Parlement, le Roi a déclaré: "Aujourd’hui, je proclame la fin de la validité des annexes de l'accord de paix concernant Baqura et Ghumr, et le rétablissement de notre souveraineté totale sur ces territoires." ... [Lire la suite]
17 novembre 2019

La Cour suprême confirme l’expulsion du représentant de Human Rights Watch

L’application de cette décision visant Omar Shakir adresserait un message inquiétant à tous les défenseurs des droits humains Le 5 novembre 2019, la Cour suprême israélienne a confirmé que le gouvernement israélien a l’autorité d’expulser Omar Shakir, directeur de Human Rights Watch pour Israël et la Palestine. Si le gouvernement israélien maintient sa décision initiale, Shakir devra quitter Israël au plus tard le 25 novembre. Human Rights Watch a par le passé appelé les entreprises internationales à suspendre leurs... [Lire la suite]