04 mars 2020

En Israël: un mal plus grand que le coronavirus (+vidéo)

L'esprit de Tsahal en une phrase: ce ne sont pas des êtres humains, ce sont des Palestiniens   Nous devons remercier le conducteur du tracteur militaire qui est devenu fou dans les rues de Kfar Qaddum l'autre jour, et même lui décerner une citation à l'ordre du mérite: il a fourni une image incroyablement précise de la réalité d'Israël, tant pour les Israéliens que pour le monde extérieur. Jetez un œil à la vidéo (ci-dessous) qui circule sur les réseaux sociaux: voici ce qu'est l'occupation. Voilà à quoi ça ressemble. Voilà... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 octobre 2019

Jalazone, un camp de réfugiés entre «friction» et impasses

Le camp de réfugiés de Jalazone, en Cisjordanie occupée, coincé entre Ramallah, «capitale» malgré elle, et une colonie subventionnée par les émissaires de Donald Trump Etre réfugié en Palestine (en Cisjordanie occupée ou à Gaza sous blocus), c’est un peu être Palestinien au carré, emmuré par-delà les checkpoints, isolé parmi ses compatriotes. Dans les camps, le sentiment d’abandon, la colère nihiliste, l’impression que le temps s’est arrêté et que le brouillard ne se lèvera jamais: tout est décuplé. A 7 kilomètres... [Lire la suite]
20 septembre 2018

Un seul mot, un seul slogan, un seul combat: RÉSISTANCE!

En pleine crise politique, le peuple palestinien poursuit sa résistance à l’occupation, avec les moyens disponibles. Mahmud Abbas et son équipe, qui refusent la levée des sanctions contre Gaza, continuent à réclamer la remise des armes de la résistance, comme condition à toute entente interpalestinienne.  De plus en plus, l’équipe au pouvoir à Ramallah est isolée, sur le plan intérieur, mais soutenue régionalement par les régimes arabes qui souhaitent en finir avec la question palestinienne. Elle s’est lancée dans une... [Lire la suite]
01 septembre 2018

Palestiniens au Liban : une « nakba » chasse l’autre

70 ans ans ont passé et la Nakba palestinienne reste entière, mais elle est occultée par d’autres nakba, dont la catastrophe syrienne est le dernier épisode. C’est comme une chute dans un abîme sans fond. Et pourtant, dans cet état d’attente perpétuelle, demeure malgré tout un espoir qui s’entête. Terrifiante. C’est le mot qui me vient à l’esprit lorsque je tente de décrire la situation des réfugiés palestiniens au Liban. Une plaie qui ne cicatrise pas, sans cesse rouverte. D’autres réfugiés sont venus récemment trouver... [Lire la suite]