12 avril 2018

Migrants subsahariens: la volte-face de Netanyahu en quatre questions

Le 1er janvier 2018, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu annonçait la mise en œuvre d’un plan d’expulsion massif des migrants érythréens et soudanais. 20000 hommes seuls étaient concernés. Le gouvernement leur imposait un choix douloureux : aller en prison pour une durée indéfinie, ou accepter 3500 dollars et être expulsé vers un « pays tiers sûr », dont il n’a jamais dévoilé le nom. Les ONG et les migrants pointaient du doigt le Rwanda et l’Ouganda en tant que signataires d’un accord secret avec... [Lire la suite]
30 janvier 2018

Le racisme de l'idéologie sioniste s'étale partout

«Trafic légal d’êtres humains»: le programme israélien d’expulsion massive des réfugiés africains. Quarante-mille demandeurs d’asile érythréens et soudanais en Israël ont le choix entre accepter un billet d’avion pour des pays dangereux et encourir une peine de prison d’une durée indéterminée. Togod Omar, activiste soudanais, a défendu pendant cinq ans la démocratie et les droits des travailleurs dans son pays, jusqu’à ce que ses activités soient portées à l’attention de la dictature soudanaise. « Le gouvernement a commencé à... [Lire la suite]
01 décembre 2017

Israël, responsable de la mort de centaines de migrants

  Le régime de Vichy ne tuait pas les juifs, il se « contentait » de les livrer à leurs bourreaux allemands ; Israël ne tue pas ses demandeurs d’asile, il se contente de les envoyer à la mort par centaines, avec la complicité active du Rwanda et de l’Ouganda, révèle une longue enquête du quotidien Haaretz.   Le système mis au point par les dirigeants des trois pays pour débarrasser Israël de ses migrants sans papiers, notamment ceux qui fuient la dictature en Erythrée, croyant trouver le salut en... [Lire la suite]