19 octobre 2019

Patatras! Le "Mur des Lamentations" des juifs n'aurait rien à voir avec l'ancien Temple de Salomon (+video)

Les juifs qui se prosternent devant le Mur des Lamentations se prosternent en réalité devant un mur de la garnison romaine qui a détruit leur temple   L'Esplanade des Mosquées n’a jamais abrité le temple d’Hérode, encore moins celui de Salomon. Il s’agit en réalité des vestiges de la forteresse Antonia, construite par l’empereur Marc Antoine vers 37-35 avant J.-C. comme siège de la garnison romaine de Jérusalem. La méprise date de la première croisade. Voilà ce que démontre de façon irréfutable ce documentaire... [Lire la suite]
23 septembre 2019

Toute annexion supplémentaire détruit de l’intérieur le rêve sioniste

Le plan d'annexion de Netanyahu élimine tous les murs soigneusement érigés par Israël pour diviser les Palestiniens, détruisant de l’intérieur le rêve sioniste d’un État à majorité juive   Cela devait être la promesse électorale suprême. Benyamin Netanyahu, l’homme qui domine Israël depuis près de trente ans, avait prévu d’asséner ainsi le coup de grâce à ses rivaux politiques de la droite colonisatrice. Avigdor Lieberman, le faiseur de roi? Plus maintenant.  Toutefois, l’annonce par Netanyahu qu’il annexera... [Lire la suite]
17 septembre 2019

A l'approche des élections du régime d'apartheid israélien, les criminels se démènent

En "Liebermanie", on s'oppose au "diktat" des ultra-orthodoxes   "Ici, la vaste majorité des gens votent Lieberman", assure Nadejda, pensionnaire d'un ancien hôtel de Jérusalem reconverti en logements sociaux pour personnes âgées originaires d'ex-URSS. Avigdor Lieberman mise sur ce vote russe et l'opposition au "diktat" des ultra-orthodoxes pour percer lors des législatives israéliennes.L'immeuble aux intérieurs vétustes et à la façade grise, où vivent plus de 400 personnes provenant des ex-républiques soviétiques, est un... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 04:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 septembre 2019

Pro-Netanyahu, religieux et mal intégrés: qui sont les Français installés en Israël?

Estimés à 100.000, les Français venus vivre en Israël constituent l’un des réservoirs de voix les plus fidèles pour l’actuel Premier ministre, qui compte sur cette communauté majoritairement à droite pour l’aider à être réélu lors des prochaines législatives   À Netanya, dans le nord d’Israël, on passe le shabbat, jour de repos hebdomadaire juif, sur la plage. Et dans l’eau, entre les parasols ou dans les cafés, les badauds crient çà et là en hébreu, parfois en russe, mais surtout en français. «Vous êtes au paradis»,... [Lire la suite]
10 septembre 2019

Lecture, écriture... et racisme: la loi ‘État-nation’ désormais au programme officiel d'Israël

La lecture, l'écriture et la citoyenneté de deuxième classe des Palestiniens d’Israël: c'est ce que les élèves apprendront dans les salles de classe israéliennes cette année scolaire, puisque la loi controversée sur l’État-nation sera intégrée au programme de l'État   En août, le ministère de l'Éducation a annoncé que la loi, adoptée en 2018, codifiant la suprématie juive dans le pays, serait une matière obligatoire à partir de septembre.Le ministre de l'Education, Rafi Peretz, a déclaré qu'il était important... [Lire la suite]
31 juillet 2019

Si J. Kushner savait...

Si monsieur Kushner avait pris la peine de se représenter le montant de vies brisées, de deuils, de séparations, d’humiliantes défaites endurés par les Palestiniens, s’il avait mesuré ne serait-ce qu’un peu le prix payé par les voisins de la Palestine – le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Égypte – depuis soixante-dix ans, il aurait eu honte   Il n’aurait pas osé son discours à Bahreïn. Il n’aurait pas eu le sang-froid de sauter à pieds joints par-dessus tant de désastres, il se serait abstenu de les chiffrer en dollars. ... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
29 juillet 2019

«L’accord du siècle» au service de la droite israélienne

La conférence économique de Bahreïn portée par l’administration Trump pour servir de démarrage à «l’accord du siècle» entre Israël et les pays arabes a été, comme on pouvait s’y attendre, un échec. La raison en est simple: la volonté de Washington d’obliger le monde arabe et la communauté internationale à enterrer la cause palestinienne   Il n’échappera à personne que l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche aura ouvert une nouvelle ère dans les relations américano-israéliennes, après huit ans de dissensions et de... [Lire la suite]
11 juillet 2019

La paix des exploiteurs

Trump et Kushner ont élaboré un plan de «paix» pour la Palestine avec la même ignominie qu’ils ont manifestée pour leurs sordides affaires d’immobilier   Nous, Palestiniens, pensions avoir été maltraités pendant 25 ans, depuis la signature des Accords d’Oslo sous le règne des technocrates et des experts de la sécurité américains et israéliens. Et à juste titre. Ce tourniquet de «colombes» de Foggy Bottom (quartier de Washington où se trouve le département d’Etat des Etats-Unis), d’épouvanteurs d’Arlington et autres... [Lire la suite]
05 juillet 2019

La judaïsation d’Al-Quds (Jérusalem): mode d’emploi

La judaïsation de Jérusalem se faisait autrefois en douce, du moins dans les médias grand public, mais aujourd’hui, c’est au grand jour avec la reconnaissance officielle par les États-Unis de la souveraineté israélienne sur Jérusalem   Israël met en œuvre sa judaïsation de Jérusalem en minant directement le caractère sacré des lieux saints musulmans (le Haram al-Charif) et chrétiens (la Via Dolorosa) à al-Quds et en continuant à établir un contrôle irréversible et exclusif sur la ville sainte en tant que ville juive... [Lire la suite]
30 juin 2019

La «Place de Jérusalem»: symbole de l'alliance coloniale entre socialistes français & sionistes

En août 2015, Anne Hidalgo et son adjoint Bruno Julliard nous vendaient 'Tel-Aviv sur Seine' dans le cadre de Paris-Plage alors qu'à peine un an avant le gouvernement de Tel-Aviv faisait plusieurs milliers de victimes en bombardant Gaza. Mais le sang des Palestiniens n'avait visiblement pas beaucoup ému l'édile de Paris et son équipe qui préféraient apporter leur soutien à une puissance coloniale   Quatre ans plus tard, mercredi 12 juin 2019, le Conseil municipal de Paris a décidé d’attribuer la dénomination «Place... [Lire la suite]