07 janvier 2020

B. Netanyahu >< H. Nasrallah (2 articles)

Après la mort de son «ennemi le plus dangereux» Israël fait profil bas   Israël étant en première ligne d'une éventuelle riposte, Benyamin Netanyahu a salué sans ostentation l'opération américaine qui a tué Qassem Soleimani, cet ennemi juré que l'Etat hébreu n'avait jamais osé viser directement. L’«ennemi le plus dangereux d’Israël» est mort, et il est interdit de s’en réjouir. Silence dans les rangs, pas de commentaire public: c’est l’ordre explicite qu’ont reçu les ministres de B.Netanyahu peu après l’annonce de... [Lire la suite]
09 novembre 2019

Implacable analyse pour ce w-e: Gaza, le moment de vérité

Israël a ignoré les avertissements des Nations-Unies disant que Gaza est sur le point de devenir inhabitable, agissant comme si les Palestiniens pouvaient être mis en cage, affamés et maltraités indéfiniment. A présent, des crises se produisent sur tous les fronts – social, économique, politique et humanitaire – et Israël est pressé par le temps pour trouver des solutions   La seule chose qui puisse faire réagir les Israéliens et leur faire prendre en compte la catastrophe qui se déroule chez leurs voisins à Gaza,... [Lire la suite]
28 février 2019

Les têtes-à-claques peuvent se succéder, cela ne changera rien à l'affaire

En vue des prochaines élections israéliennes, les vautours encercelent Netanyahu: les visages peuvent changer, mais les opinions fondamentales qui caractérisent le gouvernement israélien depuis des décennies resteront les mêmes après le 9 avril   A l’approche des élections nationales israéliennes le 9 avril, les manœuvres des partis politiques et de leurs dirigeants s’intensifient. La principale question est la suivante: le procureur général Avichai Mandelblit va-t-il inculper le 1er ministre Benjamin Netanyahu... [Lire la suite]
30 mai 2018

Un brillant exposé: l’inéluctable effondrement des Accords d’Oslo

Il existe désormais une unanimité parmi les Palestiniens pour estimer que les accords d’Oslo de septembre 1993 ont échoué. Ce processus dont on avait espéré qu’il aboutirait à la création d’un État palestinien indépendant après cinq ans d’autonomie limitée aura en réalité engendré de nouveaux mécanismes de domination à l’intérieur des territoires palestiniens occupés. Pourquoi ? L’échec du processus engagé à Oslo en 1993 est patent. Il peut être attribué à quatre facteurs principaux, que l’on peut citer par ordre... [Lire la suite]