17 juin 2018

FPLP: les manifestations doivent grandir pour contrer l'occupation et les sanctions de l'AP

Le FPLP appelle à la poursuite du mouvement populaire en Cisjordanie occupée et dans toute la Palestine pour faire face à l'occupation et aux actions de l'Autorité Palestinienne. Le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a salué les masses palestiniennes en Cisjordanie qui sont sorties dimanche soir à Ramallah et Dheisheh pour des rassemblements de masse en faveur de notre peuple dans la bande de Gaza. Ces rassemblements ont rejeté les mesures punitives et les sanctions imposées à Gaza par l'Autorité Palestinienne. ... [Lire la suite]
Posté par MCPalestine à 05:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 mai 2018

Voyage avec les travailleurs palestiniens à travers les checkpoints de Cisjordanie

Plus d’une centaine de checkpoints fendent le paysage en Cisjordanie, privant la grande majorité des Palestiniens de tout accès à Jérusalem en plus d’entraver leur circulation. Des dizaines de milliers de travailleurs parviennent à se procurer un permis de travail qui leur donne le droit de franchir ces barrages, mais ce précieux sésame ne leur épargne pas les tracas quotidiens. Machsom Watch, qui rassemble depuis 2001 des femmes israéliennes mobilisées contre l’occupation, fait état ces dernières semaines de crispations accrues aux... [Lire la suite]
04 mai 2018

Emmurés : ces Palestiniens coupés du monde par le mur de séparation israélien

Le tracé du mur ne se contente pas d’exproprier les Palestiniens de leur terre. Il coupe parfois du reste du monde les familles qui vivent dans les zones convoitées par Israël. Une situation intenable. « Le gouvernement d’Israël a l’obligation de défendre ses citoyens contre le terrorisme. Ce droit est inscrit dans le droit international. La clôture antiterroriste est une mesure d’autodéfense qui sauve des vies humaines. » Voilà comment l’État d’Israël présentait le mur de séparation aux premiers mois de sa... [Lire la suite]
15 avril 2018

Gaz lacrymogène & terreur: scolarité palestinienne sous odieuse occupation

Selon des responsables, 95 écoles de Cisjordanie ont subi des attaques en 2017 tandis que l’intimidation, les démolitions et l’occupation ont de lourdes conséquences pour les enfants palestiniens NAPLOUSE, Cisjordanie occupée - Les soldats israéliens sont arrivés pendant que les enfants jouaient devant leur école, dans un village au sud de Naplouse. Il a suffi de quelques minutes pour que le gaz lacrymogène envahisse la cour de récréation, que des pierres soient jetées, qu’un enfant de 10 ans soit touché à la tête par une balle... [Lire la suite]
06 mars 2018

Mon père a été emprisonné parce qu’il croyait en une Palestine libre (+vidéo)

  Munther Amirah est le frère de Karim. Ils nous ont accueillis au camp d'Aïda de Bethléem lors des MIssions civiles début des années 2001, 2002... dont vous pouvez voir l'une des vidéos dans un article: Qu'est-ce que les Missions civiles d'Observation en Palestine occupée? - FREE PALESTINE Je suis née à un moment où les gens pensaient que l’occupation israélienne serait bientôt terminée. Après la signature des accords d’Oslo, mon père croyait qu’il n’y aurait plus d’occupation israélienne quand j’entrerais à l’école. De... [Lire la suite]
28 février 2018

Hassan, 17 ans, paraplégique après avoir été blessé dans le dos

Hassan, âgé de 17 ans, a été grièvement blessé d’une balle dans le dos tirée par un soldat israélien alors qu’il attendait son bus scolaire. Le coup de feu a causé une grave lésion de la moelle épinière et entraîné une paraplégie. Incident: blessure par balle d’un mineur palestinien, Hassan Mizheir;Lieu : camp de réfugiés de Dheisheh, Bethléem, Territoires Palestiniens Occupés;Date : 5 janvier 2018. Le matin du 5 janvier 2018, entre 06 et 08 heures, des soldats israéliens entrent dans le camp de réfugiés de Dheisheh, situé juste à... [Lire la suite]
05 janvier 2018

Heureuse Palestine avant la malédiction sioniste

Le projet sioniste a, dès le début, désinformé l’opinion publique par une propagande mensongère. On se souvient du slogan «Une terre sans peuple, pour un peuple sans terre» répété à satiété (1). La phrase sonnait bien, et a fait le tour du monde. Nous allons analyser le premier terme de ce slogan. « Une terre sans peuple » voulait faire croire que la Palestine était une région vide de population, que les espaces y étaient encore disponibles à profusion, que l’absence d’hommes avait laissé la friche occuper les niches ainsi... [Lire la suite]