16 mars 2020

Cette guerre sioniste sans fin

Une réitération de la guerre contre la Palestine, le monde arabe, le monde musulman, le droit international et les droits de l’homme… Il n’y a pas d’autre façon de décrire l’«Accord» Trump-Kushner-Netanyahu   Les commentaires des médias sont axés sur la dernière chance des Palestiniens. Vont-ils accepter les miettes qui leur sont offertes, ou vont-ils rater une nouvelle occasion de se faire déposséder de quelque chose? C’est la formule utilisée depuis des décennies par le «ministre des affaires étrangères» sioniste... [Lire la suite]
09 février 2020

Responsables israéliens de la sécurité & dirigeants arabes sont d’accord: le plan Trump est un désastre

Le Shin Bet, l’armée israélienne et pratiquement tous les gouvernements arabes estiment que le plan de Trump pour le Moyen-Orient pourrait enflammer la région   D’un point de vue strictement sécuritaire, Israël, l’Autorité palestinienne (AP) et pratiquement tous les gouvernements arabes estiment que le plan de Trump pour le Moyen-Orient est mauvais et tellement dangereux qu’il pourrait enflammer la région. Tout au long de la semaine, les responsables israéliens de la sécurité ont exprimé leur inquiétude... [Lire la suite]
07 janvier 2020

B. Netanyahu >< H. Nasrallah (2 articles)

Après la mort de son «ennemi le plus dangereux» Israël fait profil bas   Israël étant en première ligne d'une éventuelle riposte, Benyamin Netanyahu a salué sans ostentation l'opération américaine qui a tué Qassem Soleimani, cet ennemi juré que l'Etat hébreu n'avait jamais osé viser directement. L’«ennemi le plus dangereux d’Israël» est mort, et il est interdit de s’en réjouir. Silence dans les rangs, pas de commentaire public: c’est l’ordre explicite qu’ont reçu les ministres de B.Netanyahu peu après l’annonce de... [Lire la suite]
05 septembre 2019

Aux abois, le régime sioniste sait que l'Axe de la résistance le renversera

Quand H. Nasrallah annoncera-t-il le «Projet de l’Oumma»? (analyste palestinien)   «L’axe de la Résistance a déjoué tous les calculs d’Israël, dont le but principal était de mettre à genoux toutes les nations de la région, et a réussi à changer la donne en ouvrant plusieurs fronts face à l’ennemi occupant, de Sanaa à Damas, de Bagdad à Beyrouth et de Téhéran aux territoires occupés palestiniens», estime l’analyste palestinien Kamal Khalaf. Dans une note publiée le 23 août sur le site du journal Rai al-Youm,... [Lire la suite]