13 mai 2022

Rester perspicaces et ne pas se laisser abuser par certains 'soutiens' aux Palestiniens

Les faux amis du peuple palestinien   Nous republions ici le texte «Les faux amis du peuple palestinien» initialement publié sur notre compte Facebook le 13 mai 2021 et qui faisait partie des articles cités par le ministère de l’intérieur pour justifier la dissolution du Comité Action Palestine (cité dans la notification d’engagement de la procédure de dissolution, le décret du 9 mars 2022, et le mémoire en défense du ministère suite au recours déposé devant le Conseil d’Etat par l’association). "Suite à l’annonce de la... [Lire la suite]
03 mars 2022

«La solidarité n’est pas un délit, c’est un devoir»

La France obtempère aux injonctions israéliennes en s’attaquant au mouvement de solidarité avec la Palestine   Véritable cadeau fait au lobby pro-israélien, le gouvernement français par la voix de son ministre de l’intérieur Gérard Darmanin a annoncé son intention de dissoudre deux organisations du mouvement de solidarité avec la Palestine: le Collectif Palestine Vaincra et le Comité d’Action Palestine.  Une longue histoire de harcèlement de la campagne BDS Au diapason des politiques menées... [Lire la suite]
28 février 2022

Quand nous dénonçons la "sionisation" jusqu'à la moelle de la France... c'est un euphémisme!

Nouveaux projets d'interdiction de deux associations qui soutiennent la Palestine par le ministre de l'Intérieur G.Darmanin à l'encontre de 'Palestine Vaincra' et du 'Comité Palestine Action'   Electronic Intifada a déjà souligné que la France, en annonçant la dissolution de deux groupes de solidarité avec la Palestine, non en fonction de leurs actes, mais de leurs opinions, et notamment de la dénonciation de la politique israélienne, risque une nouvelle condamnation de la CEDH pour atteinte à la liberté d’expression. ... [Lire la suite]
31 janvier 2022

La justice administrative allemande reconnaît la légalité du mouvement BDS

Depuis sa création en 2005, le mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) exigeant le respect du droit international par Israël fait l’objet d’une vaste offensive médiatique, juridique et judiciaire conduite en Europe en vue d’obtenir sa marginalisation et sa criminalisation   Le mouvement BDS serait antisémite, discriminatoire, anti-israélien, favorable au recours à la violence, contraire au processus de paix, dangereux pour l’ordre public, proche des mouvements de l’Islam radical, etc. Tous les... [Lire la suite]