FREE PALESTINE
21 mars 2023

Une sordide opération israélienne à Jenin, impossible sans l'aide de collabos

Source: Externe

Une unité d’infiltration israélienne tue quatre Palestiniens dont un adolescent à Jenin

 

Quatre Palestiniens, dont un adolescent, ont été tués par l’armée et les forces d’infiltration israéliennes et 23 ont été blessés par des balles réelles lors d’une invasion militaire de jour de la ville de Jenin l'après-midi du 16 mars 2023.

Une unité israélienne secrète s’est infiltrée dans la ville et a exécuté deux Palestiniens dans la rue, tirant dans la foule et en tuant deux autres, avant de tenter de fuir dans des véhicules immatriculés en Palestine.

Le ministère de la Santé a identifié les victimes comme étant Yussef Saleh Shraim, 29 ans, et Nidal Ameen Khazem, 28 ans (les cibles présumées de l’unité d’infiltration), ainsi que Louay Khalil Zughayr, 37 ans, et Omar Mohammad Awadeen, âgé de 16 ans. Cinq des blessés sont dans un état critique et soignés à l’hôpital Ibn Sina, à l’hôpital Al-Razi et à l’hôpital gouvernemental de Jenin.

Les forces et les colons israéliens ont maintenant abattu 86 Palestiniens, dont 17 enfants, en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est, au cours des dix premières semaines de 2023 – plus de la moitié du nombre total de morts en 2022, qui a elle-même été l’année la plus meurtrière pour les Palestiniens en la Cisjordanie et Jérusalem depuis la Seconde Intifada.

Jenin a fait les frais des victimes, avec 35 des 85 morts originaires de la ville.

Source: Externe

Centre-ville bondé

Au début du dernier week-end avant le Ramadan, les rues du centre-ville de Jenin étaient bondées de clients vers 15h lorsque le raid a commencé.

Un téléphone portable ainsi que des images de vidéo-surveillance montrent la circulation de véhicules lourds et de piétons dans les rues avant qu’on entende des coups de feu, les gens courant pour se mettre à l’abri et s’abritant dans les magasins et les portes-cochères.

Un journaliste de Palestine TV dans le centre-ville a décrit une scène de «peur» alors que des coups de feu étaient tirés «au hasard» dans les rues, avec des enfants courant, effrayés, et des mères tentant de les protéger.

Une exécution extrajudiciaire filmée

Selon des déclarations de témoins oculaires, Khazem, 28 ans, et Shraim, 29 ans, faisaient des courses ensemble dans le centre-ville lorsque l’unité d’infiltration est sortie de deux voitures civiles avec des plaques d’immatriculation palestiniennes et a tiré sur Khazem «à bout portant dans la tête».

Selon les témoins oculaires, Shraim a parti en courant et a été poursuivi par l’unité, qui a alors «tiré au hasard dans la foule», tuant Shraim et Omar Awadeen, 16 ans.

Des images prises sur un téléphone portable depuis un appartement du premier étage montrent l’unité d’infiltration qui revient vers Khazem allongé sur le sol, apparemment inconscient ou mort, et lui tire une balle dans la tête.

Les exécutions extrajudiciaires, en particulier de personnes non armées ou blessées, sont considérées comme un crime de guerre en vertu du Droit international, et «peuvent également constituer un génocide ou un crime contre l’humanité dans des contextes spécifiques et si elles font partie d’une pratique collective».

Source: Externe

Opération qui a mal tourné?

Selon des séquences vidéo visionnées par Jérusalem24, après avoir tiré sur Khazem, Shraim et Awadeen, l’unité a couru vers les deux véhicules et est montée à bord tout en tirant dans la rue sur des cibles non identifiées.

Un véhicule, une Jetta blanche, est filmé en train de sortir de la ville alors qu’il est poursuivi par des habitants qui lancent des pierres. On entend des coups de feu alors que la voiture se fraye un chemin dans la circulation et heurte une moto à un rond-point.

Le deuxième véhicule, une Skoda beige, a percuté une voiture garée devant une imprimerie de la ville. Des images de téléphones portables documentent les instants qui ont immédiatement suivi l’accident, avec un homme armé visible à travers la vitre arrière et des jeunes attrapant des objets au sol pour les lancer sur le véhicule.

Selon des témoins oculaires, l’unité s’est cachée à l’intérieur de l’imprimerie et a tiré à travers la devanture, brisant les vitres et blessant un ouvrier.

Des images de téléphones portables montrent quatre hommes armés sortant du magasin dans un véhicule militaire environ une heure plus tard. Des images tournées ailleurs dans la ville montrent la Skoda remorquée par un convoi de véhicules militaires israéliens.

Une déclaration de l’armée israélienne n’a fait aucune mention de la nécessité d’extraire l’unité d’infiltration.

On ne sait pas quand la quatrième victime, Zughayr, 37 ans, a été tuée par balle, et Jerusalem24 travaille toujours pour déterminer les circonstances entourant son assassinat.

Source: Externe

Franchir “toutes les lignes rouges”

Khazem et Shraim étaient tous deux des combattants palestiniens, respectivement affiliés au Jihad islamique palestinien et aux Brigades Al-Qassam du Hamas. Tous deux étaient d’anciens détenus dans les prisons israéliennes. Khazem était le cousin de Raed Khazem, qui a tiré et tué trois civils israéliens lors d’une fusillade à Tel-Aviv en avril 2022.

Les Brigades Al-Qods affiliées au Fatah ont publié une déclaration de deuil pour Khazem et Shraim.

Les factions et partis politiques palestiniens ont également appelé l’Autorité palestinienne à ne pas assister à une prochaine réunion avec des représentants israéliens à Charm al-Cheikh, décidée lors du sommet d’Aqaba en Jordanie le mois dernier.

Les responsables américains et jordaniens, qui ont coordonné le sommet d’Aqaba, ont présenté l’événement comme une tentative de freiner «l’escalade» actuelle de la violence en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est, en particulier avant le Ramadan.

Cependant, quelques heures seulement après la conclusion de la réunion, les parties palestinienne et israélienne ont dénoncé les accords conclus comme «une arnaque» qui ne serait pas respectée, même si des centaines de colons israéliens ont attaqué des résidents palestiniens à Huwarah au sud de Naplus après une fusillade ayant tué deuxcolons israéliens.

Le gouverneur de Jenin, Akram Rajub, a déclaré qu’Israël avait «franchi toutes les lignes rouges» lors de cette opération d’infiltration foireuse. «Il est clair que la vie des Palestiniens ne vaut rien pour le gouvernement israélien.» Des funérailles ont eu lieu pour les quatre Palestiniens immédiatement après le retrait de l’armée de la ville.

Noelle Mafarjeh -

16.03.23

Source: ISM

Commentaires
Derniers commentaires
Recevez nos infos gratuites
Visiteurs
Depuis la création 866 656
Archives