Source: Externe

Les forces d’occupation ont transformé la ville de Naplus en Cisjordanie occupée en un véritable champ de guerre

 

Six jeunes Palestiniens, dont deux membres du groupe la 'Fosse aux Lions', sont tombés en martyrs et 21 autres ont été blessés suite à un assaut israélien, dans la nuit de lundi à mardi 25 octobre, contre différents quartiers de Naplus.

Un état de colère a envahi les villes de la Cisjordanie sur fonds d’appels à une mobilisation générale, après le martyre des 6 jeunes palestiniens à Naplus et Nabi Saleh.

Recours israélien aux drones

Appuyés par des renforts militaires, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la ville de Naplus, où les soldats d’occupation ont ouvert le feu sur les citoyens et ont ciblé un certain nombre de sites avec des drones.

Selon la version de l’occupation israélienne, «une force conjointe de Tsahal, du Shin Bet et de l’Unité spéciale de la police israélienne a mené des perquisitions dans un appartement, à l’intérieur de la vieille ville de Naplus, sous prétexte qu’il servait de laboratoire pour la fabrication d’engins explosifs pour les militants du groupe (de résistance) Fosse aux Lions».

Source: Externe

Le communiqué israélien ajoute: «Nos forces ont fait exploser un laboratoire de fabrication d’engins explosifs, et ciblé plusieurs militants. Des dizaines de Palestiniens ont incendié des pneus et jeté des pierres sur nos forces» lors de l’incursion à Naplus».

Plus tôt dans la journée, le directeur de la télévision libanaise AlMayadeen en Palestine occupée a déclaré que "Naplus s’est transformée en une véritable zone de guerre, et les forces d’occupation ont utilisé des tirs de missiles depuis les airs", ajoutant que "les forces de sécurité palestiniennes et les combattants de la résistance se sont affrontés avec les soldats de l’occupation".

Après quatre heures d’affrontements, les forces d’occupation se sont retirés de Naplus. «Les forces d’occupation préparaient une agression majeure contre Naplus, mais les forces de sécurité palestiniennes l’ont dévoilée. La vigilance et la coordination entre les résistants et les forces de sécurité palestinienne ont avorté l’objectif de l’infiltration israélienne», a-t-on indiqué de sources palestiniennes.

Entre-temps, une force des services de sécurité palestiniens s’est déployée devant les hôpitaux de Naplus pour protéger les jeunes hommes blessés, tandis qu'une foule de citoyens s’y sont également rassemblés en scandant des slogans en faveur des combattants de la 'Fosse aux Lions'.

Avortement d’une opération supervisée par Lapid

Dans ce contexte, les médias israéliens ont rapporté que «les services de sécurité palestiniens ont déjoué une opération d’envergure dans le centre de Naplus, qui était supervisée par le 1er ministre israélien, Yair Lapid».

Il convient de noter que les forces d’occupation israéliennes imposent, depuis deux semaines, un cordon de sécurité sur la ville de Naplus. Les entrées et les sorties y sont bouclées.

Entre-temps, la Fosse aux lions a appelé au jihad et à affronter les forces d’occupation: «Vous êtes la force, vous êtes l’avenir et vous êtes la vie de la nation. Il est temps que les lions sortent de leur fosse…»

Il convient de noter que le Comité de coordination des factions de la résistance à Naplus a appelé, mardi, à une grève générale, une journée de colère et une escalade à tous les points de contrôle israéliens.

Source: Externe

Les résistants de la 'Fosse aux Lions' ne cessent de gagner en popularité

Israël poursuit son siège de la ville de Naplus, dans le nord de la Cisjordanie, entraînant des pertes économiques et humaines tout en menaçant de lancer une opération militaire dans cette ville.

L’armée israélienne a imposé un blocus strict à la ville de Naplus, dans le nord de la Cisjordanie, depuis le 11 octobre, bloquant les entrées de la ville avec des points de contrôle militaires et des monticules de terre, tandis que des drones israéliens survolent constamment la ville.

Ce siège fait suite à une série de tirs perpétrée par le groupe «Fosse aux Lions» près de Naplus, au cours de laquelle un soldat israélien a été tué le 11 octobre. Siège qui, selon Israël, se poursuivra jusqu’à nouvel ordre, avec de lourdes répercussions économiques sur une ville qui revêt une importance industrielle et commerciale particulière pour la Cisjordanie.

Bakr Shtayyeh, professeur d’économie à l’Université nationale An-Najah de Naplus, a déclaré à Al-Monitor: "Naplouse est une ville commerciale et industrielle importante en Cisjordanie. Elle abrite 9000 établissements commerciaux et 2900 installations industrielles, ce qui représente un cinquième de l’ensemble des entreprises de Cisjordanie."

B.Shtayyeh a souligné que Naplus sert de relais commerciale pour les acheteurs de tous les gouvernorats de Cisjordanie et de l’intérieur de la Ligne verte. Ajoutant que le nombre hebdomadaire d’acheteurs à Naplus est estimé à 15.000, avec une dépense moyenne par acheteur de 70 dollars, ce qui représente plus d’un million de dollars dépensés par semaine dans la ville. Il a noté que le siège prive la ville de ces fonds et affecte l’économie de tout le gouvernorat de Naplus.

Le gouvernement palestinien, a-t-il ajouté, ainsi que les deux chambres de commerce et d’industrie doivent prendre des mesures immédiates pour aider à couvrir ce déficit.

Le siège a également affecté le secteur industriel en raison de la difficulté d’importer des matières premières et de fabriquer des produits, de la difficulté de commercialiser les produits et de les faire sortir de la ville, et du coût élevé de leur exportation en raison des opérations de transport et des détours nécessaires.

Source: Externe

Shtayyeh a appelé à «graisser les rouages économiques de la ville» pour préserver la position nationale, car Israël semble vouloir imposer un long siège à la ville. De plus, a-t-il poursuivi, Israël doit comprendre que la fin du siège économique en échange de la sécurité [de l’armée d’occupation et des colons] est un chantage rejeté par Naplus.

La ville de Naplus, comme le reste des villes palestiniennes, se remet toujours de la pandémie de coronavirus, et l’activité économique n’a pas encore retrouvé ou atteint son niveau d’avant la pandémie.

Le siège israélien a rendu la situation économique encore plus compliquée et a conduit les militants à appeler les gens à faire leurs achats à Naplus pour soutenir la ville et contrecarrer les tentatives israéliennes de saper sa résistance.

Les Palestiniens savent parfaitement qu’en assiégeant Naplus, Israël cherche à punir ses habitants et à leur infliger de grandes pertes économiques dans le but de faire pression sur la résistance et d’inciter les personnes qui soutiennent la résistance à se retourner contre elle.

Cependant, cela ne s’est pas encore concrétisé, car les habitants de la ville manifestent leur soutien au groupe qui se fait appeler la «Fosse aux Lions». Le 18 octobre, des dizaines de milliers de Palestiniens sont descendus dans les rues de Naplus et d’autres villes de Cisjordanie et de la bande de Gaza pour soutenir le groupe, en criant «Allahu Akbar» («Dieu est le plus grand») autour des mosquées et sur les toits des maisons.

Ces manifestations ont eu lieu en réponse à un appel lancé par la «Fosse aux Lions» via sa page Telegram, comme l’ont rapporté les médias. Les manifestations ont reflété l’un des plus grands états de rejet et de défi contre les actions de l’armée israélienne et ses menaces d’envahir Naplus.

Le soutien populaire manifesté à la résistance de Naplus semble fort et solide malgré le siège, ce qui pourrait inciter l’armée israélienne à lancer une opération militaire de grande envergure dans la ville, comme l’a déclaré le journaliste israélien Yoni Ben Menachem dans un article du 17 octobre: «L’armée et le Shin Bet se préparent à prendre la ville de Naplus au dépourvu pour réprimer les militants à l’intérieur, alors que les habitants de Naplus se préparent à un long couvre-feu. Cela pourrait se produire après les fêtes juives».

Ahmad Melhem -

26.10.22

Sources: Al-Manar & Chronique de Palestine