FREE PALESTINE
12 septembre 2022

Mini guerre d’usure en Cisjordanie

Source: Externe

Hausse des opérations de la résistance: 7 soldats israéliens asphyxiés. ‘Israël’ «à court d’options» préparerait une nouvelle offensive

 

C’est une véritable mini guerre d’usure que les jeunes palestiniens mènent contre l’occupation israélienne en Cisjordanie occupée, avec le peu de moyens à leur disposition auxquels ils pallient par leur exceptionnel courage. Les actes d'opérations de résistance se succèdent sans répit, ayant enregistré une hausse importante durant les mois d’août en atteignant la barre des 832, et surtout ces 24 dernières heures: 29 selon les médias palestiniens.

Les médias israéliens quant à eux rapportent l’inquiétude de l’establishment militaire et politique israéliens, inquiétude qu’ils ont exprimée ouvertement auprès de la secrétaire d’État adjointe américaine aux affaires du Moyen-Orient, lors de sa récente visite. Il est question de préparatifs militaires pour une nouvelle offensive israélienne.

Source: Externe

Une tour attaquée aux pneus incendiés

Entretemps, les Palestiniens ont attaqué ce samedi 10 septembre une tour militaire en utilisant de vieux pneus.

Selon des médias palestiniens, 7 soldats israéliens ont été asphyxiés à l’intérieur d’une tour militaire érigée à l’entrée de la ville de Beit Amar, dans le sud de la Cisjordanie occupée, au nord-ouest d’al-Khalil (Hébron), après avoir inhalé la fumée de pneus incendiés par de jeunes Palestiniens, à sa porte principale.

Des sites d’informations palestiniens locaux ont rapporté que «des hommes masqués ont mis le feu à la tour militaire des soldats de l’occupation pendant qu’ils dormaient».

L’activiste Mohammad Ayyad Awadh a indiqué que des ambulances israéliennes et un véhicule de lutte contre les incendies sont arrivés sur les lieux. «Les jeunes Palestiniens ont écrit sur le mur de la tour des slogans signés du nom du martyr Ibrahim al-Nabulsi et du mouvement Fatah», a-t-il indiqué.

Le martyr Nabulsi, un chef militaire des Brigades des Martyrs al-Aqsa, bras armé du Fatah, a été tué le 9 août dernier, lors d’une attaque aux obus de mortier perpétrée par les forces d’occupation israéliennes contre son domicile dans la ville de Naplus.

Awadh a rapporté que «l’entrée principale de la ville était fermée depuis hier soir, après que la tour militaire ait été attaquée au cocktail Molotov.»

29 actes de résistance en 24 heures

Dans le cadre de la campagne de harcèlement de l’occupation israélienne, les opérations de résistance ont connu une hausse importante en Cisjordanie et dans la ville sainte d’al-Quds occupées, au cours des dernières 24 heures. 29 actes de résistance contre les forces d’occupation et les colons israéliens ont été recensées, dont deux fusillades et une attaque contre des véhicules de colons.

Source: Externe

Dans la ville de Hawara à Naplus, des combattants de la résistance ont tiré sur des véhicules blessant un colon. Près de la colonie Yitzhar à Naplus, un autre colon a été blessé par des jets de pierres. À Hébron al-Khalil, des combattants de la résistance ont ouvert le feu en direction de la colonie Karmei Tzur. À Ramallah, d’autres résistants ont visé le poste de contrôle d’Atara avec des engins explosifs.

Selon les médias palestiniens, de jeunes Palestiniens ont été confrontés à six attaques de colons dans plusieurs zones distinctes de Cisjordanie. En réponse, crtains ont pris pour cible des véhicules de colons avec des cocktails Molotov près de Turmusaya, près de Ramallah. D’autres ont détruit des véhicules de colons près du poste de contrôle de Mazmoria dans le gouvernorat de Bethléem.

En outre, des affrontements ont éclaté dans 16 zones de démarcation avec les forces d’occupation israéliennes et les colons, au cours desquels des jeunes hommes ont jeté des pierres sur les militaires israéliens.

Dans son rapport périodique sur les activités de la résistance au cours du mois d’août, le Centre d’information palestinien Mo’ta (Donnée) a recensé 832 actes de résistance au cours desquels 28 Israéliens ont été blessés, dont certains grièvement.

«La situation est pire qu’en apparence»

Le vendredi 9 septembre, les médias israéliens ont rapporté les préoccupations israéliennes en raison de la situation en Cisjordanie. «La situation en Cisjordanie est une source de grande préoccupation pour l’establishment sécuritaire israélien, et aussi pour l’administration américaine», a declaree Barak Ravid, le correspondant du site Internet israelien Walla.

Selon lui, «la visite de la secrétaire d’État adjointe américaine aux affaires du Moyen-Orient, Barbara Leaf, en Israël et à l’Autorité palestinienne la semaine dernière a renforcé le sentiment que nous sommes au début d’une très mauvaise période ».

Il a ajouté: «Le chef du Shin Bet a présenté aux hauts responsables américains des données sur le nombre d’attaques menées par les Palestiniens ces derniers mois par rapport à l’année dernière ».

Et Ravid d’ajouter: «Israël ne veut pas entrer dans les villes de Cisjordanie, mais il le fait parce qu’il n’y a pas d’autre option, et le chef du Shin Bet a déclaré lors d’une rencontre avec Barbara Leaf: 'La situation sur le terrain est pire qu’elle ne semble l’être'».

Source: Externe

10 bataillons israéliens envoyés

Ce jour même, les médias israéliens ont rendu compte que des arrangements ont été entrepris au sein de l’armée d’occupation pour lancer une offensive militaire de grande échelle dans le nord de la Cisjordanie.

«Le système de sécurité est en alerte maximale avant les vacances, en raison des avertissements d’opérations palestiniennes», a indiqué la chaîne de télévision Canal 12, faisant état «de dispositions pour une opération militaire à grande échelle dans le nord de la Cisjordanie».

La chaîne a également rapporté la déclaration d’un responsable militaire selon lequel «les prochains jours sont des périodes de test.
Partout où l’Autorité Palestinienne n’est pas active, Israël entrera et augmentera son activité», a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Défense Benny Gantz avait déclaré que «l’armée, le Shin Bet et la police travaillent avec beaucoup de renseignements et de nombreuses activités offensives et défensives».

Dans une interview avec la chaîne israélienne, il a souligné que «plus de 10 bataillons ont été envoyés en Cisjordanie, et nous avons renforcé les forces sur la ligne de démarquation. J’espère que l’armée n’entrera pas dans une nouvelle série de combats, sur aucun des fronts, avant les prochaines élections (à la Knesset) au début du prochain mois de novembre», a-t-il déclaré.

Rédaction Almanar -

10.09.22

Source: almanar.com

Commentaires
Derniers commentaires
Recevez nos infos gratuites
Visiteurs
Depuis la création 868 617
Archives