Source: Externe

Si vous écoutez France Inter et/ou d’autres médias 'mainstream', il est normal que vous n’ayez pas bien compris ce qui se passe à Jérusalem et à la mosquée Al-Aqsa ces derniers jours

 

Voici ou re-voici quelques éléments clés pour vous permettre de mieux comprendre la situation:

1/ Ce n’est PAS un «conflit  religieux» et il ne s'agit pas de «heurts» comme vous avez pu l’entendre. Cette utilisation du terme «conflit religieux» ne permet pas de rendre compte de la situation d’oppression coloniale subie par les Palestiniens. 

Cette nouvelle offensive contre les Palestiniens à Jérusalem est AVANT TOUT l’attaque d’une puissance occupante lourdement armée, 'Israël', contre la population civile qu’elle occupe et qu’elle opprime continuellement, mais particulièrement pendant le ramadan, mois le plus saint de l’année pour les Palestiniens musulmans. 

2/ La police israélienne a envahi la mosquée Al-Aqsa, l’un des sites les plus sacrés pour les musulmans, attaquant les Palestiniens alors qu’ils se rassemblaient pour prier vendredi à l’aube.

Elle a tiré des gaz lacrymogènes, des grenades assourdissantes et des balles en acier recouvertes de caoutchouc sur des Palestiniens priant à l’intérieur de la mosquée, ainsi que sur des journalistes, des médecins, des personnes âgées et des enfants sur l’Esplanade, blessant au moins 158 Palestiniens depuis jeudi dernier. Sans oublier plus de 400 Palestiniens arrêtés depuis ce même vendredi.

Source: Externe

3/ L’invasion du complexe Al-Aqsa par Israël est également une attaque contre l’identité et la culture palestiniennes.

Au cours de cette attaque, la police israélienne a endommagé la structure historique de la mosquée, brisant des vitraux et détruisant des murs qui ont résisté pendant des siècles.

4/ Ce qui se passe actuellement était planifié. Israel attaque les fidèles palestiniens chaque mois de ramadan.

Selon l’écrivain–journaliste palestinien Majd Kayyal interviewé par l’Agence Médias Palestine ce 17 avril, l’une des particularités de cette nouvelle attaque est le nombre beaucoup plus important de l’unité 'Mustaribin'. C’est l’unité la plus dangereuse pour les Palestiniens, car ses soldats déguisés en Palestiniens se dissimulent parmi des milliers de civils dans la vieille ville et utilisent en général des balles réelles contre la population.

5/ Les Palestiniens ont un attachement particulier à la ville de Jérusalem, à la Mosquée d’Al-Aqsa, pour des raisons aussi historiques.

Toujours selon Majd Kayyal, le principal objectif d’Israël à travers ces attaques répétitives est d’essayer d’effacer l’identité palestinienne. C’est une guerre israélienne de contrôle de la ville de Jérusalem. Et le nettoyage ethnique actuellement en cours dans la ville vise à maintenir une démographie juive à Jérusalem.

300.000 Palestiniens habitent à Jérusalem-Est aujourd’hui. On constate que le principal outil des autorités israéliennes pour essayer de les faire partir est de détruire les lieux de vie sociale des Palestiniens, c’est à dire les lieux où ils se réunissent, notamment Al-Aqsa et la vieille ville, et particulièrement la porte de Damas, entrée du quartier arabe de la vieille cité.

Rédaction Agence Medias Palestine -

18.04.22

Source: Agence Medias Palestine