Source: Externe

La Cisjordanie s'enflamme contre l'occupation

 

Un jeune Palestinien a été tué et des dizaines d’autres ont été blessés ou arrêtés lors d’une offensive d’envergure de l’armée israélienne contre différentes régions de la Cisjordanie.

L’armée israélienne multiplie ses attaques contre les différentes localités de la Cisjordanie occupée, tout en y déployant de nombreux renforts. Dans le même temps, le régime essaie de faire reconstruire des parties touchées du mur de séparation, situé au nord de la Cisjordanie.

Ce mercredi 13 avril à l’aube, un groupe de militaires de l’armée israélienne s’en est pris à différents endroits de la Cisjordanie, dont Qabatiya, Bita, Jabaa et al-Khalil (Hébron), où ils ont arrêté un certain nombre de jeunes Palestiniens. De nombreuses arrestations ont également eu lieu à Jenin et à Tulkarem.

Les sionistes repoussés de Qabatiya

Dans la ville de Qabatiya, situé dans le gouvernorat de Jenin en Cisjordanie, un groupe de Palestiniens sont arrivés à repousser des militaires israéliens qui avaient lancé une attaque contre cette région. Or, Masaab Hanayecheh, un jeune Palestinien, a été arrêté par les militaires.

Dans la ville de Beit Amar, au nord d’al-Khalil, deux jeunes Palestiniens ont été blessés, dont un grièvement, par balle de militaires israéliens. Le jeune dont les blessures étaient plus graves a été appréhendé par les forces sionistes.

Source: Externe

Tulkarem attaquée par les militaires sionistes

Ce mercredi matin, un groupe de soldats de l’armée israélienne ont pris d’assaut la ville de Kfar Balad, à l’est de Tulkarem, où ils ont ouvert le feu et tiré des gaz lacrymogènes. Aucun Palestinien n’a été blessé et les civils ont essayé de repousser les assaillants.

La veille, mardi à Tulkarem toujours, un groupe de militaires israéliens ont attaqué à coup de balle et de gaz lacrymogènes, les étudiants de l’Université technique et professionnelle. Onze étudiants ont été blessés par balle et 34 autres ont été touchés par tirs de gaz lacrymogènes. Six autres étudiants ont été blessés après avoir été poussés par les assaillants.

Un Palestinien tué à Naplus

Lors d’une série d’attaques contre certains villes et villages de Naplus, nombre de Palestiniens ont été blessés et d’autres ont été arrêtés par les militaires israéliens. Les militaires sionistes s’en sont pris aux villes de Bita, de Luban e-Charkiya et d’Ourif, au sud de Naplus, ainsi qu’à la localité de Charkiya, à l’intérieur de la ville de Naplus, avant d’ouvrir le feu sur les civils palestiniens qui essayaient de défendre leur ville.

Lors de ces attaques, six civils palestiniens ont été blessés par des balles en caoutchoucs, dont un, grièvement. Selon le ministère palestinien de la Santé, l’un des blessés, Mohammed Hassan, âgé de 34 ans, vient de succomber.

Les militaires israéliens ont attaqué, ce mercredi à nouveau, la ville de Jenin, depuis différentes directions. Des coups de feu ont été entendus et six habitants ont été appréhendés.

Source: Externe

Les véhicules blindés de l’armée israélienne ont dû finalement reculer er quitter Jénine en raison de la résistance des Palestiniens.

Par ailleurs, selon le journal israélien Jerusalem Post, l’Autorité palestinienne est largement critiquée par la base pour ne pas donner l’ordre à ses forces de se confronter aux troupes sionistes qui sont entrées dans les villes palestiniennes.

Les critiques et les pressions croissantes pourraient conduire certains officiers de l’Autorité palestinienne à entrer en conflit direct avec l’armée sioniste.

Rédaction Presstv -

13.04.22

Source: presstv.ir