Source: Externe

Attaques répétées à l’intérieur de la Palestine historique

 

Les médias israéliens rapportent un état de tension et d’inquiétude parmi les responsables politiques et les colons israéliens au milieu d’un verrouillage strict en Palestine occupée.

Le cabinet israélien a tenu une session mercredi pour discuter de la dernière vague d’attaques en Palestine occupée, ont rapporté mardi les médias israéliens à la suite d’une fusillade à Tel-Aviv.

Les autorités d’occupation israéliennes ont demandé aux colons de 'Bnei Brak' et de 'Ramat Gan' de ne pas sortir de chez eux.

Les médias israéliens ont rapporté plus tard que les colons israéliens avaient un si faible sentiment de sécurité ce soir, qu’il pourrait être «au plus bas depuis l’opération Bouclier défensif» en 2002. Le 1er ministre israélien, Naftali Bennett, a commenté la fusillade en disant: «Israël fait face à une vague de terrorisme arabe meurtrier».

«Les services de sécurité fonctionnent. Nous combattrons le terrorisme avec toutes nos capacités et avec une poigne de fer», a déclaré Bennett, soulignant que les Israéliens continueront d’occuper la Palestine, et «ils ne nous déracineront pas d’ici».

Source: Externe

Selon les médias israéliens, le 1er ministre a tenu des consultations sur la sécurité au plus fort de la «pire vague de terrorisme à laquelle nous ayons assisté ces dernières années».

Les médias israéliens ont également déclaré que les forces d’occupation israéliennes pourraient bientôt abattre la maison familiale de feu Dia Hamarsha – le Palestinien à l’origine de la fusillade – à Ya’bad, près de Jenin.

"Les Israéliens ont un sentiment pénible de manque de sécurité dans les rues", ont rapporté les médias israéliens. "Nous parlons d’une semaine comme nous n’en avons pas vu depuis des années", ont-ils ajouté, en faisant allusion aux opérations qui ont précédé celle de mardi.

Le commentateur israélien des affaires militaires de la KAN, Roi Sharon, a déclaré que «ce qui se passe est quelque chose de nouveau, sans précédent pour les services de sécurité», ajoutant que les opérations se déroulaient «à l’intérieur de la Ligne verte, et ceux qui mènent les opérations viennent des territoiresde '48.»

Le responsable du bureau d’Al-Mayadeen en Palestine occupée a rapporté que la fusillade a pris Tel-Aviv par surprise, «et aucun responsable israélien ne s’attendait à ce qu’elle ait lieu à ‘Bnei Brak’».

Source: Externe

«Le gouvernement de Naftali Bennett se dirige vers un effondrement si davantage d’opérations ont lieu», a-t-il dit, soulignant que «le comportement de représailles envers les Palestiniens ce soir a le potentiel d’être la recette parfaite pour enflammer la situation».

Après que l’identité du Palestinien ait été révélée, ainsi que sa ville natale, le correspondant d’Al-Mayadeen a rapporté que les forces d’occupation israéliennes déployaient quatre bataillons en Cisjordanie et deux autres à la frontière de Gaza.

Rédaction Al-Mayaddeen -

30.03.22

Source: Chronique de Palestine