Source: Externe

L’Autorité Palestinienne attaque (encore!) le mouvement des prisonniers palestiniens et la dernière rencontre Abbas-Gantz vise à cibler la résistance

 

Mohammed Khatib, coordinateur européen du réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens  Samidoun et membre du Comité de suivi du Mouvement de la voie alternative révolutionnaire palestinienne (Masar Badil), a déclaré que la bonne approche pour le mouvement de libération nationale palestinien face à Mahmoud Abbas et sa clique ne peut être que de les tenir pour responsables et d’isoler ce groupe vaincu, sur la voie du renversement du projet de l’Autorité palestinienne «autonome».

Il a souligné que le président de l’AP, Mahmoud Abbas, agit comme un agent sélectionné par le colonialisme sioniste. Sa récente rencontre à Tel-Aviv avec le ministre sioniste de la guerre Benny Gantz est une nouvelle confirmation du rôle fantoche de l’autorité. 

«Nous considérons qu’il s’agit d’une force hostile au peuple palestinien, d’un outil de liquidation de la cause palestinienne, et d’une partie intégrante du système sécuritaire et économique israélien» a-t-il affirmé.

M.Khatib a déclaré que la réunion Abbas-Gantz s’inscrit dans le cadre des objectifs de l’ennemi sioniste et des États-Unis pour sauver l’Autorité d’Oslo. Ceci a commencé à s’effriter et à se fissurer en raison du rejet populaire palestinien de l’approche d’exclusion, d’oppression et de corruption d’une part, et de l’escalade du soulèvement populaire et de la résistance vaillante en Cisjordanie occupée de la Palestine d’autre part, en particulier après l’assassinat du combattant Nizar Banat.

Source: Externe

Il a appelé les dirigeants des forces de résistance armée palestiniennes à établir un front national unifié plutôt que de s’appuyer sur une soi-disant «réconciliation» avec l’Autorité palestinienne, qu’il considère comme une perte de sang et de temps.

M.Khatib a ajouté que l’escalade de la répression pratiquée par les forces d’occupation et leurs subordonnés de l’AP fantoche contre les combattants en Cisjordanie, en particulier contre les prisonniers libérés, a inclus l’interdiction des rassemblements de masse célébrant la libération des prisonniers, la confiscation des bannières de la résistance, une politique d’arrestations politiques, le ciblage du mouvement étudiant et d’autres pratiques qui donnent la priorité aux préoccupations et aux intérêts du projet sioniste.

Encore récemment, l’armée a déployé trois bataillons dans le nord et le centre de la Cisjordanie occupée alors qu’elle convoquait Abbas à Tel-Aviv.

M.Khatib a souligné que le renforcement de cette coopération entre les «deux parties» signifie que Gantz veut faciliter le rôle des forces de sécurité qui jouent le rôle de chien de garde protégeant les colonies sionistes, travaillant jour et nuit pour cibler les forces et les cadres de la résistance.

Dans ce contexte, l’ennemi sioniste veut également perpétuer cette relation utile avec le secteur d’Oslo et lui accorder quelques privilèges et petits pots-de-vin afin qu’il puisse remplir son rôle d’agent entièrement dépendant des décisions de l’occupation.

Source: Externe

Il a noté que l’escalade des diverses formes de résistance à l’intérieur et à l’extérieur de la Palestine est une garantie pour atteindre l’unité nationale dans le domaine de l’action et de la lutte populaire.

Cela a été réalisé comme une réalité dans le vaillant soulèvement populaire de mai dernier, lorsque l’action révolutionnaire et populaire a été intégrée dans toute la Palestine occupée et la diaspora.

M.Khatib a appelé toutes les forces et organisations participant au mouvement de la voie alternative révolutionnaire palestinienne à redoubler leur rôle dans cette nouvelle année.

La mission et le rôle de la diaspora palestinienne dans l’isolement et le boycott de «l’Autorité palestinienne» d’Oslo et la confrontation avec l’approche de la normalisation et de la corruption ne peuvent être séparés de la lutte croissante à l’intérieur de la Palestine occupée, car notre responsabilité nationale exige de confronter le mouvement sioniste et ses agents à l’intérieur et à l’extérieur de la Palestine.

Il a appelé à une large participation à la Semaine d’action pour libérer Ahmad Sa’adat et tous les prisonniers palestiniens qui débutera le 15 janvier 2022.

Dans sa déclaration, Samidoun souligne la nécessité d’affronter la voie de la «coordination sécuritaire», qui a joué un rôle dévastateur dans le cas de Sa’adat et de ses camarades et pour des centaines de combattants palestiniens.

Mohammed Khatib -

31.12.21

Source: Samidoun