Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FREE PALESTINE
Archives
Visiteurs
Depuis la création 863 983
26 juin 2021

!! Décidément, les 'Abbas' palestiniens sont des noms maudits !! + !Infos du jour!Attention!

Source: Externe

En rejoignant la coalition, Mansour Abbas fragilise la lutte politique palestinienne

 

Lorsque les Palestiniens sont confrontés à la perspective de la colonisation par Israël des derniers lambeaux de leur terre, la réponse n'est certainement pas la collaboration avec l'État d'apartheid de droite. Et pourtant, c'est ce que Mansour Abbas a fait en rejoignant la nouvelle coalition gouvernementale israélienne.

Une longue interview récente d'Abbas publiée dans le magazine Time est pleine de contradictions et de complicité. En apparence, il résume sa décision de former une coalition avec le 1er ministre israélien Naftali Bennett comme un processus censé apporter "le calme dans la région, un sentiment d'espoir qu'il est possible de vivre ensemble". Il envisage toutefois la possibilité qu'il puisse se tromper.

Il est difficile de comprendre comment une phrase telle que "partenariat politique et dialogue politique tolérant" peut figurer dans les discussions plus longues d'Abbas concernant sa décision. Il n'y a rien de tolérant dans une idéologie et un État colonialiste qui cherchent à détruire la Palestine historique et son peuple.

Tout au long de l'offensive israélienne contre les Palestiniens de Gaza, et de la dépossession de Sheikh Jarrah, le peuple de toutes les communautés palestiniennes s'est uni contre la violence coloniale. Le mouvement de coalition d'Abbas, qui, selon lui, donnera la priorité aux Palestiniens vivant en Israël, fragilise les prémices d'un processus d'unification qui n'a que trop tardé.

Source: Externe

Un Palestinien soutenant directement le gouvernement de droite de Bennett crée un dangereux précédent, qui risque de renforcer l’isolement au sein de la société palestinienne déjà fracturée. Les récits des déplacements forcés dans la mémoire collective du peuple palestinien ont été un facteur d'unification. Au sein des échelons politiques palestiniens, de nouvelles normes de trahison se forment.

Ce n'est pas seulement à la corruption de l'Autorité palestinienne que le peuple doit faire face, mais aussi à la collaboration volontaire au sein de la Knesset, dirigée par un ancien leader des colons dont le plaidoyer pour la disparition forcée des Palestiniens doit être pris au pied de la lettre. Bennett, rappelez-vous, s'est vanté d’avoir tué des "Arabes".

Abbas peut qualifier son succès d’«avancée», mais il est hypocrite de le présenter comme une victoire pour les Palestiniens. Non seulement Israël n'a pas commencé à reconnaître son rôle dans le nettoyage ethnique du peuple palestinien, mais ses actions illustrent également que le projet colonial n'est pas encore achevé.

Où est la victoire en rejoignant une alliance dont l'objectif ultime est le concept du "Grand Israël"? Quelle paix Abbas espère-t-il faire avancer alors que le peuple qu'il prétend représenter a été abandonné en raison de cette collaboration directe avec le colonialisme sioniste?

Et pourquoi devrait-il fragmenter le récit palestinien par un démembrement politique de la lutte de libération palestinienne fondée sur les identités qui ont émergé après la Nakba?

Moralement, la décision d'Abbas éclipse toute rationalité. Il en va de même pour l'aspect politique. Au-delà de toute rhétorique sur la tolérance et la paix, l'image qui se dessine d'une nouvelle trahison du peuple palestinien ne fera que renforcer le penchant d'Israël à afficher sa puissance, alors même que dans l'immédiat, l'éviction de l'ancien 1er ministre israélien Benjamin Netanyahu détournera l'attention de l'enjeu.

Source: Externe

Mansour Abbas a prêté un serment de complicité avec toutes les formes de violence coloniale d'Israël. Il est difficile de le prendre au sérieux lorsqu'il qualifie la marche ultranationaliste des drapeaux à Jérusalem de "provocation débridée", ce qu'elle était sans aucun doute.

Une manifestation de drapeaux, cependant, a moins de valeur qu'un politicien palestinien qui rejoint volontairement les franges du colonialisme et ouvre un nouveau chapitre dans la normalisation d'Israël, alors que le peuple palestinien a si fermement et si récemment donné la priorité à sa terre et à son unité.

Ramona Wadi -

24.06.21

Source: ISM

Source: Externe

! INFOS DU JOUR ! ATTENTION ! :

- la liberté d'expression aux USA est garantie par le 1er amendement de la Constitution. Suite à la récente interdiction de certains sites d'information sur internet par les autorités américaines, l'on a une fois de plus, la démonstration d'une 'justice' et d'une 'démocratie' à géométries variables. En cherchant la parade, nous avons cependant pu retrouver certains liens et reproduisons donc le résumé de quelques articles intéressants qui permettent de rétablir l'équilibre entre le silence des sites officiels et liés au pouvoir sur ce qu'ils tentent de cacher, ce qu'ils annoncent de la manière qui leur convient et d'autres sources qui sont libres et donnent souvent une autre version des faits(ndlr). Ainsi, le site iranien Presstv informe que jeudi, un nouvel incendie géant s'est déclaré à proximité de l'aéroport Ben Gurion à Tel-Aviv, ce qui n'est pas sans rappeler l'incendie lors de l'épisode guerrier en mai dernier. A cet effet, il faut bien entendre ce que disait le chef du Hamas à Gaza, Yahyah Sinwar, qui a mis en garde il y a deux jours, l'entité sioniste et menacé de reprendre les attaques contre les positions du régime colonial, ajoutant que le verbiage du gouvernement Bennett n'y changera rien. Les roquettes et les missiles de la Résistance sont prêts et attendent le feu vert pour s'élancer vers l'aéroport de Tel-Aviv et son alternative, Ramon dans le Néguev, ainsi que le reste des autres colonies de peuplement et six millions de colons qui pourront juste se précipiter vers les abris à la recherche de sécurité;

Source: Externe

- le même site relève les faux pas diplomatiques se multipliant à Tel-Aviv: déjà que les 11 jours de la guerre contre Gaza ont vu l’émergence d’une Chine dont la rhétorique a littéralement terrorisé les sionistes, tant elle a été pro-Résistance, voici qu'Israël poussé par les USA adopte des positions de plus en plus anti-chinoises au Conseil de sécurité. En effet au mois de mai la Chine s’est distinguée par une prise de position virulente contre les États-Unis pour cause d’obstruction pro-génocide contre Gaza. Pékin a dénoncé une Amérique qui au lieu de chercher des «cadavres de musulmans au Xing Jiang» devrait d’aller en chercher à Gaza». Pour plus d’un analyste, ce virage antisioniste de Pékin est le signe d’un changement de cap. Et l’un des plus grands alliés chinois dans la péninsule et de loin une puissance balistique de premier ordre, la Corée du Nord, vient d’envoyer un second avertissement à Israël après celui du mois de mai où il avait traité l’entité sioniste de "régime infanticide et broyeur de la paix". À quoi rime cette seconde condamnation? Le chef du bureau politique du Hamas, I.Haniyeh qui travaille à l’émergence d’un État palestinien sur la scène internationale avec deux visites d’État au Maroc et en Mauritanie où il n’a cessé de revendiquer ses liens avec le Hezbollah, pourrait penser à l’Asie et se rendre à Pyongyang lors d’une prochaine tournée. Prémices de voir Israël ciblé par des missiles de fabrication nord-coréenne?;

Source: Externe

- et encore ceci, le Hamas avertit 'Israël': depuis sa défaite sur Gaza, le régime colonial a resserré son emprise sur les Palestiniens, dans toutes les villes de Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem et aussi sur Gaza. Le chef du Mouvement de la Résistance islamique de la Palestine, (Hamas), Yahyah Sinwar, est déterminé à briser le siège imposé par Israël à la bande de Gaza, en utilisant diverses méthodes, si les médiateurs n'y parviennent pas, ce qui semble être le cas. Les groupes palestiniens ont également tiré la sonnette d’alarme quant aux politiques d’Israël qui tue le temps sur les affaires liées à Gaza. Ils ont souligné que s'il n'y avait pas d'améliorations notoires pour tous les citoyens palestiniens, ils ne resteraient pas les bras croisés, et qu'ils disposent de diverses options pour contraindre le régime sioniste à se soumettre aux exigences de la Résistance;

Source: Externe

- Quds News Network signale que des milliers de citoyens palestiniens ont pris part à la marche funéraire pour l'opposant Nizar Banat, "assassiné" selon les Palestiniens, par les forces de police de l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, dans plusieurs villes de Cisjordanie occupée, mais particulièrement à Hébron où il vivait ainsi qu'à Jérsalem devant la mosquée al-Aqsa en signe de solidarité. Mais aussi à Ramallah, lieu de pouvoir du président Mahmoud Abbas et des institutions de l'AP poussé pour l'un à démissionner sans délai, et pour l'autre à être démantelée;

Source: Externe

- de son côté, Palinfo signale de durs affrontements qui ont éclaté entre des jeunes Palestiniens et les forces d'occupation près de Jabal Sabeh dans la ville de Beita, au cours desquels des balles métalliques et des grenades lacrymogènes ont été tirées sur des centaines de Palestiniens après la prière de vendredi.  Beita est témoin de protestations presque quotidiennes en refus d'établir un avant-poste de colons sur les terres palestiniennes de Jabal Sabeh. Ces protestations ont déjà fait 4 morts parmi les Palestiniens au cours des dernières semaines, en plus de centaines de blessés, la plupart par balles réelles. En ce vendredi une dizaine de victimes ont été sérieusement blessées, dont une dans un état critique, touché à la tête.

Rédaction du MCP -

25.06.21

Commentaires
Newsletter
Derniers commentaires