FREE PALESTINE
20 mai 2021

!!ALERTE!! La mort est leur métier... La résistance toujours aussi déterminée + Infos du jour

Source: Externe

S’il y a une chose sur laquelle tous les Israéliens (juifs) sont bien d’accord, c’est le déclenchement d’une guerre

 

Presque une semaine s’est écoulée et personne ne s’oppose à cette guerre horrible, pas même les dirigeants [dits] de centre-gauche Yair Lapid, Merav Michaeli et Nitzan Horowitz.

Ils s’en prennent à Benjamin Netanyahu (pas besoin d’être courageux pour oser cela) ils expriment leur chagrin pour nos souffrances, mais pas un mot sur cette guerre criminelle délibérément lancée et avec tous ces morts, sans savoir quel minuscule avantage elle pourrait donner à Israël.

Encore une fois, c’est la preuve qu’il n’y a pas de camp de la paix en Israël, pas même la plus minuscule des huttes.

Les commentateurs à la télévision se croient dans “Apocalypse Now”, des hordes de généraux à la retraite et d’agents du Shin Bet éructant un chœur uniforme et répugnant.

La salive coule et les yeux clignotent, levés vers les pilotes glorieux qui ont réussi à esquiver et à détruire la défense aérienne sophistiquée de l’ennemi, à savoir deux cerfs-volants réduits en pièces lors d’une bonne journée.

Le bombardement de la favela impuissante de Gaza est “la preuve que notre force aérienne est la meilleure du monde”, a déclaré un présentateur de haut niveau d’une voix tremblante d’émotion.

Source: Externe

Et les résultats ne sont pas affichés. Les Israéliens n’ont aucune idée de ce qui se passe à Gaza, pas une idée de ce que les militaires font en leur nom. C’est pourquoi ils en veulent encore plus, pourquoi ils sont si sûrs de la justice de leur cause.

Nous pouvons supposer que si davantage d’Israéliens voyaient les images de Gaza, au moins certains d’entre eux crieraient et appelleraient à l’arrêt de cette horreur.

J’ai reçu des photos des corps mutilés de 40 enfants, la récolte de vendredi soir à Gaza. Vous ne pouvez pas garder le silence après avoir visionné ces photos. Mais laissons de côté l’humanité pour le moment, elle n’a aucune importance en temps de guerre.

La question est, à quoi tout cela sert-il? Que se serait-il passé si Israël n’avait pas provoqué les Palestiniens à Jérusalem? Et que se serait-il passé si, même après ces provocations, il avait ravalé sa fierté et éloigné ses policiers violents et agressifs de l’enceinte d’Al-Aqsa, ou n’avait pas bombardé des immeubles de grande hauteur à Gaza, pour éviter une guerre?

Que se serait-il passé s’il faisait preuve de retenue? Serait-il plus puissant maintenant? Le Hamas est-il plus faible? Ou a-t-il été affaibli militairement mais renforcé politiquement à un niveau sans précédent? Le Hamas est le héros de l’heure, pas Israël.

Source: Externe

Et en ce qui concerne la dissuasion, mère de toutes les excuses pour chaque guerre à Gaza, regardez comment cela a fonctionné la dernière fois qu’ils nous ont parlé de dissuasion, pendant la guerre de 2014. Le Hamas prétendument dissuadé a plus que doublé sa puissance militaire, ainsi que son audace.

Le Hamas serait également responsable de crimes de guerre, mais surtout, notez-le bien, contre son propre peuple. Construire une machine de guerre contre l’armée israélienne sans aucune protection de la population peut être considéré comme un crime contre l’humanité.

Mais nous sommes Israéliens, nous devons donc discuter de nos propres crimes de guerre. Ceux-ci s’accumulent dans l’opération actuelle, qui pendant un moment a semblé être menée avec plus de circonspection que celles qui l’avaient précédé.

À présent, le sang de dizaines d’enfants de Gaza coule dans les rues, résultat des crimes de nos pilotes et de nos soldats. Si les pilotes pouvaient voir les photos des enfants qu’ils ont tués, si les commandants des bases aériennes qui sont apparus vendredi soir dans tous les studios de télévision, avec leur éloquence moelleuse et révoltante, voyaient ces images, que diraient-ils? Qu’il n’y avait pas le choix?

Maintenant, nous pouvons attendre le vendredi noir qui se produit toujours à la fin d’une guerre à Gaza. Cela améliorera l’équilibre du sang qui a déjà pris des proportions monstrueuses.

De toutes les photos terribles, une vidéo du nord de Gaza, prise jeudi soir, est restée gravée dans ma mémoire. La caméra était immobile, enregistrant des masses de personnes fuyant vers le sud, craignant une frappe aérienne.

Source: Externe

Il était tard dans la nuit et les gens portaient des sacs en plastique et des bébés, une mer de gens qui fuyaient pour sauver leur vie, ni pour la première fois, ni pour la dernière, la plupart d’entre eux n’ayant pas d’endroit où retourner.

L’un d’eux a soudainement sauté sur la route pour sauver un chaton… un moment exceptionnel d’humanité. Nous devrions regarder de face ces images. Qu’est-ce qui nous donne le droit de faire tout cela? D’où cela vient-il?

Gideon Levy -

18.05.21

Source: Chronique de Palestine

La résistance, prête à poursuivre la bataille «de longs mois». Un nouveau drone rentre en action.

Source: Externe

Les Brigades al-Quds, aile militaire du Jihad islamique ont adressé un nouveau message aux dirigeants israéliens assurant que les factions de la résistance palestinienne sont prêtes à poursuivre la bataille de longs mois.

Alors que se poursuivent sans répit leurs tirs en dépit d’une force de frappe inédite menée par l’entité sioniste contre la bande de Gaza, à l’aide des nouveaux F35 américains.

Ce mercredi, l’armée israélienne a assuré avoir détruit 100km(!) de tunnels à partir desquels seraient dirigés les opérations militaires du Hamas.

«Au commandement de l’ennemi criminel: nos potentiels & nos capacités sont sains & saufs, et nous en avons davantage. Ce n’est qu’une miniature des nombres importants que nous avons préparés pour vous affronter plusieurs mois», a indiqué cette faction dans un communiqué.

Et de poursuivre: «Les chevaliers de l’unité de l’artillerie bombardent toujours et encore les positions et les attroupements de l’ennemi israélien dans l’enveloppe de Gaza à l’aide de salves d’obus de mortiers lourds».

En ce 10è jour de l’opération 'Épée d’al-Quds' lancée par les factions de la résistance dans la bande de Gaza pour protester contre les agressions continues contre les Jérusalémites dans la mosquée al-Aqsa et le quartier Sheikh Jarrah, les tirs depuis la bande de Gaza ne tarissent pas.

Source: Externe

Des bases aériennes dans le collimateur 

Ce sont surtout les positions militaires et les attroupements des soldats israéliens qui sont le plus dans le collimateur des factions de la résistance palestinienne, toutes tendances confondues, dominées néanmoins par les Brigades al-Qassam du Hamas et les Brigades al-Quds.

Entre 01h et 19h ce mercredi, elles ont visé: la base aérienne Palmachim, un attroupement militaire à Ashkol, la position Sofa qui surplombe l’est de Rafah (plusieurs fois), la position militaire d’Abu Mutaybek où sont attroupées les forces israéliennes en face de l’Est de la bande de Gaza, les check-points Karam Abu Salem et Amitay à l’est de Rafah, une position militaire à Kissoufim (nord du désert du Néguev), les deux bases terrestre et aérienne Tselim et Hatzerim, la position Amitay qui a été bombardé au moyen d’un missile Badr, le check-point Erez, les deux position Nahal Oz et Fajat, Zikim, Raïm

Vers minuit, le mardi 18 mai, les brigades al-Qassam avaient revendiqué des tirs contre 6 bases aériennes: Hatsor, Hatzerim, Nevatim, Tal Nov, Palmachim et Ramon

Des frappes continue contre les colonies de l’enveloppe de Gaza

Les colonies et villes de l’enveloppe de Gaza sont toujours les plus visées, à longueur de journée, dont Ashdod, Chaer Hanigev, Nir Oz, Ashkelon, Bir al-Sabea (Beersheba) Kafar Azat. Tel-Aviv aussi a fait l’objet de tirs de salves de missiles.

Source: Externe

Selon les médias israéliens, le trafic ferroviaire entre Tel-Aviv et Ashdod a été suspendu en raison d’un incendie sur les voies, dû à une roquette tirée depuis Gaza et un missile s’est abattu entre deux immeubles et un jardin public à Ashdod. Des images de champs brûlés sont diffusées par les télévisions israéliennes.

D’après les chiffres officiels israéliens, ce sont 10 Israéliens qui ont péri dans les frappes de la résistance ces derniers jours, dont un officier, et 650 ont été blessés. Mais de nombreux observateurs israéliens doutent de leur véracité [voir notre article d'hier-ndlr]. Il est aussi question de 100 bâtiments frappés et des dizaines de véhicules détruits.

Un nouveau drone de reconnaissance

Dans l’après-midi, les Brigades al-Qassam, bras armé du Hamas ont annoncé l’entrée en action d’un drone de reconnaissance de type al-Zawari et a diffusé les images prises de sites militaires israéliens.

Cet appareil avait été conçu par l’ingénieur tunisien le martyr Mohamad Al-Zawari qui supervisait le programme des drones du Hamas et a été assassiné en Tunisie par le Mossad en 2016.

Durant ce même laps de temps, les forces d’occupation israéliennes ont bombardé frénétiquement la bande de Gaza, depuis l’air, le sol et la mer, ne ménageant aucune région.

L’occupation a lancé des bombes incendiaires dans plusieurs régions de la bande de Gaza et les navires israéliens au large de Gaza ont bombardé plusieurs fois le littoral et la plage de Gaza.

Source: Externe

Dans sa version des faits, l’armée israélienne rapporte avoir visé le siège du département de technologie du Hamas situé dans un batiment à Jabaliya, ainsi que le site de production des moyens de combat du Hamas a Der al-Balah, et avoir détruit la maison du dirigeant du Hamas Atallah Abu Sabah à Rafah.

L’ONU a pour sa part indiqué que le nombre des déplacés palestiniens dans la bande de Gaza a atteint les 72.000, dont 47.000 sont abrités dans 58 écoles de l’UNRWA.

Rédaction Almanar -

19.05.21

Source: Almanar

 

Commentaires
Derniers commentaires
Recevez nos infos gratuites
Visiteurs
Depuis la création 865 317
Archives