FREE PALESTINE
14 juin 2019

Trois messages au régime sioniste

Source: Externe

Trois messages de la résistance palestinienne, représentée par le mouvement du Jihad islamique en Palestine, ont été adressés à l'occupant sioniste, à peine quelques jours après que ce dernier ait cessé ses bombardements sur la bande de Gaza

 

Le premier message a été adressé par le secrétaire général du mouvement, le moujahid Ziyad Nakhalé, lors d'une interview sur la chaîne al-Mayadeen le mardi 07/05 où il a mis en garde l'armée sioniste d'attaquer les Marches du retour qui ne cesseront pas, car toute violation des ententes conclues avec la résistance, sous l'égide de l'Egypte, recevra immédiatement une riposte militaire.

Pour Ziyad Nakhalé, comme pour tous les résistants, et notamment la direction du mouvement Hamas, les ententes conclues ne sont pas sur la base de «accalmie contre accalmie» comme le veulent les sionistes, mais «accalmie contre démantèlement du blocus et cessation des tirs sur les manifestants lors des marches du retour».

C'est d'ailleurs la violation de ces ententes par l'entité d'occupation qui a poussé le mouvement du Jihad islamique à tirer sur les soldats ‘israéliens’ postés sur la ligne de démarcation le vendredi 3 mai, lorsque l'armée d'occupation a tiré et tué deux manifestants.

Les dirigeants sionistes, et surtout Netanyahu, n'ont pas entendu un message précédent du mouvement du Jihad islamique, délivré avant le vendredi 03 mai, dans une vidéo diffusée par Saraya al-Quds, la branche armée du mouvement, où le secrétaire général affirmait que les Palestiniens préfèrent mourir au combat plutôt que de la faim et de la maladie, causés par le blocus criminel contre la bande de Gaza, et que le peuple palestinien ne sera pas le seul à souffrir désormais, et que Saraya al-Quds était prêt au combat.

Pendant près de 50 heures, les sionistes ont bombardé le territoire de Gaza, occasionnant la mort de 27 martyrs, blessant plus de 160 personnes et détruisant des dizaines d'immeubles. Netanyahu prétend que son armée a ciblé les résistants, mais c'est surtout les familles civiles qu'elle a ciblées, et des fœtus portés par leurs mères.

L'armée la plus puissante dans la région s'attaque aux fœtus et nouveau-nés, pour rappeler au monde que l'entité coloniale sioniste fut créée et s'est étendue rien que par les massacres de centaines de milliers de civils Palestiniens et arabes.

Netanyahu pensait qu'en massacrant des civils une nouvelle fois, la résistance arrêterait le lancement de ses fusées contre les colonies sionistes du pourtour de GazaC'est le mauvais calcul de dirigeants arrogants qui ne peuvent comprendre la logique d'un peuple qui aspire à la liberté.

La résistance, et notamment Saraya al-Quds, a lancé sa nouvelle fusée Badr 3 sur Ascalan, tuant des colons, et affirmant que tout bombardement sioniste sur des agglomérations à Gaza sera suivi de lancements des nouvelles fusées Badr 3, d'une portée plus longue et d'une plus grande puissance, en insistant qu'aucun accord de cessez-le-feu n'interviendra avant que les sionistes ne stoppent leur tuerie.

Source: Externe

Malgré les pressions internationales et arabes sur les dirigeants de la résistance, celle-ci a tenu bon et imposé ses conditions.

C'est pourquoi plusieurs voix sionistes ont immédiatement critiqué Netanyahu, l'accusant d'avoir cédé face à la résistance, et c'est pourquoi Netanyahu a été obligé de rassurer son public en promettant de lancer une «dernière» guerre contre la bande de Gaza pour en finir avec la résistance et en expliquant que le moment n'était pas approprié pour une guerre longue, semble-t-il, à cause de «l'Eurovision», et à cause de l'instabilité du «front nord».

Dans son message du 07 mai, soit après la guerre, le moujahid Ziyad Nakhalé a annoncé que la colonie de Tel-Aviv a échappé de peu aux fusées de la résistance, car après Ascalan, et si les sionistes n'avaient pas arrêté leurs tueries, la résistance aurait frappé Tel-Aviv. «Quelques heures seulement» a t-il précisé, avant que les fusées n'attaquent.

Le deuxième message fut celui des Saraya al-Quds, diffusé par Abu Hamzé, porte-parole de la branche armée du Mouvement du Jihad islamique, le 08/05. Il met en garde les sionistes contre toute attaque contre les Marches du retour et contre toute tentative de passer outre les ententes conclues, car la résistance surveille de près les agissements de l'ennemi et lui donne un délai d'une semaine pour appliquer ces «ententes».

Saluant la république islamique en Iran, Abu Hamzé a voulu insister sur l'aide apportée par l'Iran à la résistance, au moment où des pays arabes normalisent leurs relations avec l'entité criminelle.

Il a, de plus, insisté sur l'unité des combattants de la résistance, réunis dans le «cabinet commun des forces de la résistance à Gaza», rejetant ainsi toutes les voix qui cherchent à semer la division entre les mouvements du Hamas et du Jihad islamique.

Pour conclure, il a affirmé que pour la prochaine guerre, la résistance commencera par là où elle a terminé celle-ci, soit par les fusées Badr 3, qui vont à Ascalan et au-delà.

Le troisième message a suivi le second de quelques heures, qui avait été d'ailleurs annoncé par Abu Hamzé. Ce fut une vidéo montrant l'unité de fabrication des fusées, dans Saraya al-Quds, en plein travail pour remplacer les fusées lancées deux jours auparavant, avec pour message: «nous sommes prêts».

Source: Externe

Ces trois messages délivrés par le mouvement du Jihad islamique à l'entité coloniale, son armée et ses dirigeants, affirment une seule chose: nous sommes prêts pour la prochaine guerre, nous ne nous faisons aucune illusion sur le respect des «ententes» par les sionistes, mais ceux qui lancent la guerre ne savent souvent pas comment la terminer, surtout lorsqu'ils ont en face d'eux des combattants pour la liberté, soutenus par leur peuple et qui ne craignent pas l'affrontement.

Les trois messages après l'agression sioniste du 04 au 06 mai, et ceux délivrés avant par le Mouvement du Jihad islamique, annoncent une nouvelle étape: bien que moins puissant que le Hamas et ses Brigades al-Qassam, le mouvement du Jihad islamique a réussi à instaurer une nouvelle donne: tout en insistant sur l'unité de la résistance et de ses forces combattantes, le mouvement du Jihad islamique garde les mains libres pour affronter et riposter à toute attaque et agression sionistes, l'entité coloniale n'a aucune prise sur lui et ne peut faire intervenir aucun pays ou force pour le faire dévier de son chemin.

Fadwa Nassar -

16.05.19

Source: ISM

Commentaires
H
« Trump artisan suprême de la chute de l'aigle US » : quand cela arrivera, il s’en vantera encore, ce qu’il ne peut pas faire maintenant qu’il est lié par l’Etat profond états-uniens. <br /> <br /> <br /> <br /> « la paix n'est pas possible sans concessions, sans remise en question » : il ne faut pas attendre cela des sionistes. D’ailleurs, la paix avec les sionistes, on n’en veut pas ; les sionistes resteront toujours la source de conflits, car leur nature est l’arrogance, la domination et l’usurpation et l’expansionnisme, ils ne rendront rien. Rein ne sert de négocier avec cette sorte d’ennemis, les sionistes ne connaissent que le langage des armes ; il faut donc attaquer de front, par les armes. Pour le moment sur le plan militaire, ils sont en position de force , mais si la résistance régionale s’organise politiquement et militairement, nous en viendrons à bout de ce fléau de sionisme. Le tandem USIS ne s’active pas seulement en Palestine, mais aussi partout dans le monde ; là où il y a conflit, le Mossad et CIA sont derrière, cela se vérifie, pour ne citer que l’exemple des pétroliers dans le Golfe que vous évoquez (pour donner un message au Japon en visite en Iran). Quand les sionistes se sentent gênés dans leurs affaires, ils attaquent tels des chiens enragés. Pour nous Juifs, les sionistes sont Amalek, un chien, contre qui il ne faut cesser de faire la guerre jusqu’à ce qu’il soit complètement anéanti.
Répondre
M
De tous temps, le mot "résistant" n'a jamais fait partie du vocabulaire des armées et régimes d'occupation. Ils ne connaissent que le mot "terroristes" pour les désigner. Mon père a été "résistant armé" lors de la 2GM, si l'on s'en réfère à l'idéologie nazie, je suis le fils d'un "terroriste". Je constate que le Hamas, le Jihad islamique et le Hezbollah, qui sont à la fois des mouvements politiques et des branches de résistance armée, sont classifiés "terroristes" par l'infernal tandem Israël-USA. Faut-il est psychiatre pour comprendre le mental de Netanyahou, de ses coreligionnaires du Likoud et des colons barbares et tyranniques qui occupent illégalement les territoires attribués par l'ONU aux Palestiniens ? Leur cerveau a-t-il été rendu malade par cette idéologie sioniste, qui n'a rien à envier au nazisme ? Aux USA, un collège de psychiatres et de psychologue s'est constitué pour clamer que Trump est un fou dangereux (pervers narcissique, sociopathe, mégalomane et mythomane). Le président français Emmanuel Macron est affublé des mêmes pathologies par des spécialistes de la santé mentale. L'un et l'autre sont des suppôts du diable sioniste de Tel-Aviv ! On sait que l'un et l'autre ont été investis grâce aux manoeuvres fourbes de la Cabale Khazar et leurs relais (AIPAC et CRIF). Je ne comprends pas que les dirigeants israéliens ne parviennent pas à admettre que la paix n'est pas possible sans concessions, sans remise en question, Je ne comprends pas qu'ils persistent à ignorer les enseignements de l'Histoire de l'Humanité. Rome, Napoléon, Hitler et tous les autres. L'Afrique du Sud, l'Algérie... L'idéologie sioniste et le sentiment de "toute puissance", annihilent-ils le fonctionnement des cerveaux ? Quant à l'ONU et ses filiales, la CPI, les USA et l'UE, que dire de leur indigence morale, de leur déni des droits de l'Homme, et du Droit international ? Tout cela a forgé mon état d'esprit. J'en suis venu à espérer la chute de l'actuel ordre mondial US et à espérer l'avènement d'un autre OM qui serait celui de l'Eurasie, des BRICS et de leurs alliés, dont l'Axe de la Résistance. Avec ses blocus et menaces de sanctions, Trump n'est-il pas finalement l'artisan suprême de la chute de l'aigle US ? En étranglant les coopérations économiques de sociétés internationales et européennes avec la Russie, l'Iran, le Venezuela et d'autres pays, ne tire-t-il pas une balle dans le pied des USA ? N'est-il pas prévisible que les fanfaronnades et menaces de sanctions de Trump auront pour conséquence des réactions de la part des pays lésés par ses sanctions ? Des transactions commerciales réalisées en Euros, en Roubles, en Yuans et d'autres valeurs monétaires ? La chute du dollar us comme valeur monétaire internationale, entraînerait irrémédiablement la chute de l'hégémonie de l'imperium planétaire US et de ses "protégés", dont l'entité sioniste... Les infos se précipitent, l'armada US, sur mer et dans les airs est présente à un jet de pisse de l'Iran. Tandis que des pétroliers sont attaqués à l'explosif dans le Golfe d'Oman. False-flags comme les armes de destruction massive de Saddam ? CIA et Mossad ?
Répondre
H
Trois messages au régime sioniste ? Si ce sont des derniers avertissements, c’est bien, mais c’est beaucoup trop gentil ; les colons sionistes, qu’ils soient ‘religieux’ ou laïcs, savent qu’ils n’ont rien à faire en Palestine où vivaient ensemble et pacifiquement les Juifs et les Musulmans. Cette peste d’usurpateurs et criminels doit être totalement éradiquée ! Cela a trop longtemps duré. Vive la Résistance Islamique et Juive (chacun à sa façon) contre cette idéologie satanique qu’est le sionisme en vue de la Palestine libérée et uniquement sous souveraineté Islamique Palestinienne !
Répondre
Derniers commentaires
Recevez nos infos gratuites
Visiteurs
Depuis la création 866 656
Archives