16 mars 2019

Au Moyen-Orient, les mauvais choix européens s’accumulent

Depuis ces derniers mois, une nouvelle polémique enfle et commence à agiter la sphère politico-médiatique européenne: que faire des nombreux ressortissants désignés comme «jihadistes» qui rentrent ou désirent rentrer dans leur pays d’origine après s’être battus contre l’Etat syrien?   Question sensible qui renvoie au plan sécuritaire autant que juridique[1], sans oublier l’opinion publique, mais qu’il convient comme toujours, de contextualiser pour tenter d’en comprendre les tenants et aboutissants. La raison de la... [Lire la suite]