FREE PALESTINE
15 décembre 2017

Face aux derniers évènements d'une semaine chargée, quelques news en vrac

 Source: Externe

Le mouvement de la résistance du Hamas a commémoré jeudi le 30ème anniversaire de sa création intitulé "La résistance est notre décision et l'unité est notre choix", sur la place du  bataillon, à l'ouest de la ville de Gaza.

Des centaines de milliers de citoyens ont défilé en arrivant à la place du Festival depuis les heures du matin, portant les drapeaux de la Palestine et les bannières du Hamas, en tant que groupes de jeunes et sont allés à la cour du festival à pied, de Rafah à l'extrême sud de la bande de Gaza.
 
Une immense photographie de la ville de Jérusalem a été affichée sur la plate-forme principale du festival, célébrant l'expression « Jérusalem est la capitale de la Palestine », et montrant à côté un résistant des Brigades d'al-Qassam, portant le drapeau palestinien à une main et un fusil dans une autre.
Le Hamas fait montrer dans le festival une grande image du chef et fondateur le martyr cheikh Ahmed Yassine et un certain nombre de fondateurs défunts et vivants. 
Le Hamas a publié un communiqué sur l'anniversaire de son lancement, dans lequel il a confirmé son engagement dans le projet de la libération et de la résistance sous toutes ses formes, jusqu'à ce que chaque pouce de la terre de la Palestine soit libéré.
"Aujourd'hui, nous promettons à notre peuple la victoire et l'autonomie, et nous confirmons que l'ennemi devra payer très cher ses agressions commises contre notre peuple et que le moment du paiement s'est vraiment rapproché".
 
Le Hamas a renouvelé son appel à l'ensemble des factions palestiniennes de l'importance d'unir leurs efforts et d'assumer la responsabilité du pays en partenariat et consensus, sur la base de la protection des droits, de préserver les constantes et rejeter toutes les formes de coopération en matière de sécurité et de coordination avec l'ennemi occupant sioniste.

 

- - - - - -

Source: Externe

La Société du Croissant-Rouge palestinien a déclaré, mardi, que ses équipes ont soigné environ 1795 blessés dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem, depuis le « soulèvement de la liberté de Jérusalem », en réponse à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l'entité sioniste et le transfert de l'ambassade de son pays de Tel Aviv à Jérusalem.

Dans un communiqué de presse, la Société a indiqué que parmi les blessés, figurent 121 blessés par balles réelles, 346 par flashballs et 1239 cas d'asphyxie après l’inhalation du gaz lacrymogène.

En outre, 43 personnes ont été blessées après avoir été battues, 37 palestiniens ont été blessés par des bombes à gaz et 9 autres ont été blessées par des tirs d’obus dans la bande de Gaza, selon le même communiqué.

La plupart des villes palestiniennes ont été témoins, depuis jeudi dernier, de manifestations et d’affrontements entre les Palestiniens et l'armée d'occupation en Cisjordanie (y compris Jérusalem) et sur la ligne de séparation entre Gaza et les territoires palestiniens occupés, en rejet de la décision du président américain.

La décision a conduit à une vague de condamnations et de protestations continues dans de nombreux pays arabes, islamiques et occidentaux, au milieu des avertissements des répercussions sur la stabilité du Moyen-Orient.

 

- - - - -

Source: Externe

Les Forces d'Occupation Israéliennes ont arrêté 300 Palestiniens lors des manifestations qui ont balayé les territoires palestiniens occupés la semaine dernière après la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël, ont documenté des sources de droits.

La plupart des détenus ont été soumis à des attaques brutales lors de leur arrestation par les soldats de l'occupation, a indiqué le comité palestinien pour les études sur les prisonniers.

Un certain nombre de détenus ont été enlevés par des policiers israéliens infiltrés qui se sont déguisés en jeunes Palestiniens en portant des masques et des keffiehs et se sont glissés parmi les manifestants.

Des mineurs âgés entre 12 et 17 ans figurent parmi les arrestations signalées, ont ajouté les sources.

A Jérusalem occupée, 95 Palestiniens ont été détenus, dont trois femmes et 44 mineurs.

L'avocat Hassan al-Sheikh a souligné que la prison d'Ofer a reçu au cours de la semaine dernière 48 mineurs souffrant de différentes blessures.

 

- - - - -

Source: Externe

Enhardi par la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par le président américain Donald Trump, le gouvernement israélien envisage d'aller de l'avant avec ses plans colonialistes en construisant 14 000 nouveaux logements dans la ville.

Selon le projet, initié par le ministre israélien du logement Yoav Galant, 5 000 habitations seraient construites dans les parties nord de la ville et juste à l'extérieur de Ramallah, ont rapporté les médias israéliens jeudi soir.

Il y aura 1 000 logements construits à Jérusalem-Est, tandis que les 8 000 restants seraient construits dans les quartiers ouest de la ville.

Trump a annoncé la ville comme la capitale d'Israël mercredi et a déclaré qu'il allait déménager l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, une mesure qui a attisé la colère des Palestiniens et de leurs soutiens autour du monde.

« Suite à la déclaration historique du président Trump, j'ai l'intention d'avancer et de renforcer la construction (coloniale) à Jérusalem », a assuré Galant.

« Il n'y a plus d'excuses, il n'y a pas d'autres raisons pour lesquelles nous ne devrions pas construire en ville, quand le président des Etats-Unis la considère comme la capitale incontestée d'Israël », ont déclaré d'autres membres du gouvernement israéliens selon des médias israéliens.

Une grande partie de la communauté internationale considère les colonies israéliennes comme illégales car ces territoires ont été occupés par Israël lors de la guerre des Six Jours de 1967, et ils sont depuis soumis aux Conventions de Genève, qui interdisent la construction sur les territoires occupés.

Le mois dernier, l'Union européenne a exhorté le régime israélien à mettre un terme aux projets de construction de nouvelles colonies de peuplement en Cisjordanie occupée, avertissant que de telles mesures compromettent les efforts de paix.

- - - - -

15.12.17


Source & @Copyright: Le Centre Palestinien D'Information

 

Commentaires
Derniers commentaires
Recevez nos infos gratuites
Visiteurs
Depuis la création 866 656
Archives