-699796819


Le chef du bureau politique du Mouvement de résistance islamique du Hamas, Khaled Mechaal a annoncé lundi soir la feuille de route du mouvement intitulée « Politiques et principes généraux » qui comporte sa vision et sa stratégie dans la prochaine étape.

Cette annonce a eu lieu lors d'une réunion tenue dans la capitale qatarie, Doha, entre Mechaal et un certain nombre de dirigeants du mouvement, et un groupe d'écrivains, journalistes et chercheurs, en présence de nombreux médias.
Le document «Politiques et principes généraux» est composé de 12 titres liés aux constantes palestiniennes et au respect des droits du peuple palestinien, le retour des réfugiés, et la résistance à l'occupation.
Il a expliqué sa vision concernant le projet israélo-sioniste, le prétendu compromis de paix et sa relation fondamentale avec la nation arabo-islamique et celle humanitaire et internationale.

Préambule:


Le document a souligné que la Palestine est la terre du peuple arabe palestinien, où il est né et reste attaché à son sol qui lui appartient depuis toujours.
Il a souligné que la Palestine est la terre de l'Islam, sa sainteté est préservée par ses justes causes et valeurs, et par les fondements de la doctrine islamique.
Il a confirmé que la Palestine est la cause d'un peuple opprimé dont la communauté internationale a échoué à lui rendre justice et ne l'a pas aidé à récupérer ses droits légitimes usurpés par l'occupation israélienne protégée et créée au détriment du palestinien à travers la complicité de l'Occident, par la violence et le pacte malheureux de Balfour.
Le Hamas insiste dans son document sur le fait que la résistance sous toutes ses formes est un droit sacré et légitime face à l'occupation israélienne jusqu'à la libération et la reprise de tous les droits légaux confisqués, particulièrement le droit au retour, un Etat palestinien souverain avec Jérusalem comme capitale éternelle.

Qui est le Hamas?


Le Hamas s'est identifié dans son document en tant que mouvement de libération et de résistance nationale, palestino-islamique qui a pour objectif de libérer la Palestine et de combattre le projet sioniste, et qui se réfère à l'Islam dans sa création, ses objectifs et ses moyens.

Le territoire de la Palestine


Le Hamas affirme dans le document que la terre de la Palestine s'étend du Jourdain à l'est, à la mer Méditerranée à l'ouest, et de Ras al-Naqoura dans le nord, à Oum- Rishrash du Sud, une unité régionale et indivisible qui est la terre du peuple palestinien et son pays. L'expulsion du peuple palestinien, le déplacement forcé et la mise en place d'une entité sioniste, n'élimineront jamais le droit du peuple palestinien opprimé de retourner dans son pays tout entier, ni d'établir aucun droit pour l'entité sioniste usurpatrice.
La Palestine est un pays arabe et islamique sacré respecté par tous les musulmans au fil de l'histoire humaine.

Le peuple palestinien


Selon le document du Hamas, les Palestiniens sont des Arabes qui ont vécu en Palestine jusqu'à 1947, que ce soit ceux qui ont été expulsés ou qui y sont restés, tout ceux qui sont nés d'un père arabe palestinien après cette date, en Palestine ou dans la diaspora est un palestinien même s'il détient une autre nationalité du pays de refuge.

L'Islam et la Palestine


Le Hamas souligne dans son document que la Palestine est une terre sacrée et bénie, incluant la première Qibla de l'Islam et conserve une importance particulière au sein de la nation arabo-islamique, incluant la mosquée al-Aqsa et les tombes des messagers de Dieu.
Le Hamas inclut l’Islam dans tous les aspects de la vie, grâce à l'esprit de modération, comme il estime que l'Islam est la religion de la paix et de la tolérance, dans laquelle les adeptes des religions vivent en paix et sécurité.

Al-Quds


Dans son document, le Hamas insiste sur le fait que la ville sainte d'al- Qods est la capitale de la Palestine, elle représente une importance particulière chez les musulmans, au niveau historique, religieux et humanitaire, et constitue un droit sacré non négociable, réaffirmant que toute modification ou changement par l'occupation israélienne dans la ville  est inacceptable et illégal, et toute falsification ou judaïsme est illégitime et rejeté.

Les réfugiés et le droit au retour


Le Hamas confirme que la cause palestinienne est essentiellement une question des terres occupées et des personnes déplacées par la violence, et que le droit au retour des réfugiés à leurs terres est un droit sacré et garanti par toutes les conventions et chartes internationales et humanitaires.
Il refuse tous les projets politiques qui essayent de liquider la question des réfugiés, confirmant que toute indemnisation pour les réfugiés concernant leur tragédie d'expulsion est légitime en vertu du droit international et ne pourrait annuler leur droit au retour par l'ancienneté ni la vieillesse.

Le projet sioniste


Le Hamas confirme que le projet sioniste est un projet raciste, agressif, expansif et colonial, basé sur le viol des droits d'autrui, et hostile au peuple palestinien et ses aspirations à la liberté, la libération, le droit au retour et l'autodétermination, alors que l'entité israélienne n'est que l'outil du projet sioniste et sa base d'agression.
Le projet sioniste ne vise pas seulement la Palestine, mais représente un vrai danger pour toute la nation arabo-islamque, de même qu'il représente une menace réelle sur la paix et la stabilité de tous les pays du monde et nourrit le terrorisme international.
Le Hamas fait la distinction entre les juifs et les Sionistes qui cherchent à occuper et dominer tout le monde par l'agression, la conspiration et les conflits régionaux.
Il a souligné que le mouvement sioniste qui a réussi à occuper la Palestine sous les auspices du colonialisme occidental est l'occupation la plus dangereuse du colonialisme contemporain qui a disparu dans la plus grande partie du monde et doit être éliminé de la Palestine.

La position envers l'occupation et le compromis politique


La feuille de route du Hamas confirme l'illégalité du pacte malveillant de Balfour, et dénonce le mandat britannique sur la Palestine et la décision des Nations Unies concernant la division de la Palestine et toutes les résolutions et articles liés.
La création de l'entité sioniste "Israël" est illégale, n'a aucune validité juridique et est basée sur la violence, le terrorisme et la souffrance de tout un peuple opprimé et expulsé de sa patrie la Palestine historique.
Le Hamas rejette toute alternative à la libération totale de la Palestine du fleuve à la mer, et la mise en place de la pleine souveraineté d'un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem comme capitale, sur les frontières du 04 Juin 1967, avec le retour des réfugiés et personnes déplacées dans leurs foyers dont ils ont été expulsés. Il souligne que cela ne représente qu'une formule de compromis national commun, sans la reconnaissance de l'entité sioniste, ni de renoncer à aucun droit des palestiniens.
Il refuse les accords d'Oslo qui ont donné l’avantage à l'occupation sioniste, notamment la coopération de sécurité avec l'occupation et les violations des droits de notre peuple.
Le Hamas a confirmé que l'oppression des Palestiniens, le viol de leur terre et leur expulsion ne peuvent pas être appelés une paix, et que tout compromis sur cette base ne conduira pas à la paix. Et par conséquent, la résistance et le jihad resteront un droit légitime, un devoir et un honneur pour notre peuple et notre nation.

La résistance et la libération


Dans ce contexte, le Hamas estime que la libération de la Palestine est un devoir pour les Palestiniens eux-mêmes, ainsi qu'un devoir pour la nation arabo-islamique en général, et une responsabilité humaine en vertu des valeurs de la justice.
Le Hamas a réaffirmé que la résistance sous toutes ses forces est un droit garanti et une nécessité pour la libération de la Palestine, refusant toute atteinte qui vise la lutte nationale et ses armes, insistant sur son droit légitime de développer ses capacités pour contrer les crimes de l'occupation et déjouer le conflit avec lui.

Le système politique palestinien


Le Hamas confirme que l'Etat réel est le résultat de la libération, et ne voit aucun Etat viable sans la pleine souveraineté sur tout le territoire national palestinien, avec Jérusalem comme capitale.
Le Hamas a confirmé sa conviction dans la gestion des relations palestiniennes sur le pluralisme et l'option de la démocratie, le partenariat national, l'acceptation des autres, et l'adoption du dialogue, afin de renforcer l'unité et l'action commune, et atteindre les objectifs et les aspirations nationales du peuple palestinien.
Il a en outre insisté sur la réorganisation de l'OLP comme une institution globale pour tous les Palestiniens et de se baser sur les principes et conserver les constantes nationales, en faveur des droits immuables du peuple palestinien, et que le rôle de l'Autorité palestinienne devrait se consacrer à protéger ces droits et constantes.
Il souligne ainsi la nécessité de renforcer les institutions nationales et les autorités palestiniennes sur les fondements démocratiques justes, notamment des élections libres et équitables, sur la base de la résistance et du partenariat national conformément au programme et une stratégie claire et bien définie, qui défend les droits et répond aux aspirations du peuple palestinien, sans oublier le rôle très important de la femme dans le projet de la lutte pour la libération et le fondement du régime politique palestinien.

La nation arabo-islamique

Le Hamas indique que la cause de la Palestine est une cause arabo-islamique par excellence, en renouvelant sa conviction en l'unité islamique et l'importance de rejeter tout ce qui est malveillant pour la nation.
Le Hamas a également confirmé l'adoption de la politique d'ouverture aux différents pays mondiaux, en particulier les pays arabes et islamiques, et cherche à établir des relations équilibrées, axées sur les exigences de la cause palestinienne, les intérêts du peuple palestinien et ceux de la nation, sa renaissance et sa sécurité.

Au niveau humanitaire et international


Le Hamas précise que la cause palestinienne comprend de grandes dimensions humanitaires et internationales, et la nécessité de la soutenir est une mission humanitaire en vertu des valeurs communes du droit humain.
Il croit en ses relations avec les pays du monde et les peuples des valeurs de coopération, de la justice, la liberté et le respect de la volonté des peuples.
En effet, le Hamas salue toutes les positions des pays libres qui refusent l'occupation et son oppression et à soutenir le peuple palestinien pour son autodétermination et la création de son Etat souverain avec al-Qods comme capitale, en appelant à poursuivre les criminels de la guerre sioniste.

Finalement, le Hamas a exprimé son rejet des tentatives de dominer la nation arabo-islamique, et d'autres nations et peuples, en condamnant toute forme de colonialisme, d'occupation, de  discrimination, d'injustice et d'agression dans le monde entier.

  En savoir plus sur  
 https://french.palinfo.com/31091
 @Copyright Le  Centre Palestinien D'Information