Pinterest Google+

Graffiti « Éradiquez le racisme », rue Eblanat, Belfast, Irlande du Nord – août 2010. Photo : Ardferm, via Wikimedia.

Comité national palestinien du BDS – 7 mars 2017

Déclaration du Comité national palestinien du BDS (BNC) réitérant la position du mouvement BDS contre toutes les formes de racisme et de discrimination raciale.

Le mouvement mondial de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) pour la liberté, la justice et l’égalité du peuple palestinien est un mouvement pour les droits de l’homme, inclusif, non violent, qui rejette toutes les formes de racisme et de discrimination raciale. Le mouvement est dirigé par le Comité national palestinien du BDS (BNC), la plus large coalition de partis politiques, syndicats salariés et professionnels, réseaux de réfugiés, comités populaires et organisations palestiniens.

 

L’appel de 2005 de la société civile palestinienne pour le BDS, qui exige la fin des violations flagrantes par Israël du droit international et la protection des droits de l’homme du peuple palestinien, est ancré dans les principes énoncés dans la Déclaration universelle des Droits de l’homme. Comme le stipule la Déclaration, « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » et chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés « sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune de naissance ou de toute autre situation ».

Sur la base de cet engagement de principe du mouvement BDS pour l’égalité des droits de chaque être humain, sans distinction de l’identité, nous sommes résolument opposés aux idéologies politiques, aux lois, aux politiques et pratiques qui prônent le racisme. Nous rejetons le sionisme en ce qu’il constitue le pilier idéologique raciste et discriminatoire du régime d’Israël d’occupation, de colonialisme de peuplement et d’apartheid, qui prive le peuple palestinien de ses droits fondamentaux depuis 1948.

Adhérant à la définition des Nations-Unies pour la discrimination raciale, le mouvement BDS ne tolère aucun acte ni discours qui adopte ou promeut, entre autres, le racisme anti-Noir, le racisme anti-Arabe, l’islamophobie, l’antisémitisme, le sexisme, la xénophobie, ou l’homophobie.

Nous condamnons fermement l’apartheid, le génocide, l’esclavage, l’exploitation coloniale et le nettoyage ethnique, qui sont des crimes contre l’humanité fondés sur le racisme et la suprématie raciale, et nous réclamons le droit de leurs victimes, y compris pour leurs descendants, à une réparation totale. Nous condamnons également les autres violations des droits humains, et sommes solidaires avec leurs victimes, notamment le trafic des êtres humains, l’exploitation des travailleurs, et l’exploitation sexuelle.

Guidés par l’agenda inclusif de la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, qui s’est tenue en 2001 à Durban, en Afrique du Sud, les principes du mouvement BDS incluent les valeurs de la diversité culturelle, de la solidarité et du soutien mutuel avec les victimes du racisme et de la discrimination raciale.

Sur la base de ces valeurs, nous sommes solidaires des personnes d’origine africaine, des peuples indigènes, des sans-terre, des réfugiés et des migrants, des personnes exploitées et opprimées pour le progrès économique de quelques-uns, et de celles qui sont discriminées et persécutées pour leurs croyances ou leur identité, incluant la caste. Nous soutenons leurs luttes respectives pour la justice raciale, économique, sexuelle, environnementale et sociale.

Nous étendons notre soutien à toutes les communautés marginalisées, entre autres les communautés arabes, noires, indigènes, musulmanes, juives, asiatiques, latines, les Roms et les Dalits, qui sont les cibles de ces mouvements xénophobes et racistes d’extrême droite qui sont montés au pouvoir, particulièrement aux USA, en Europe, en Amérique du Sud, en Inde, et ailleurs.

 Nous nous tenons aussi solidaires des luttes de toutes les minorités, dans le monde arabe, contre le racisme et la discrimination raciale, et pour une pleine égalité et la justice.

Les principes du mouvement BDS exigent une solidarité proactive avec les communautés opprimées du monde entier, et avec toutes les victimes des actes racistes et de la rhétorique, car notre cause est une cause commune. Nous soutenons leur résistance, en harmonie avec le droit international, contre les tendances doctrinaires, les idéologies et les pratiques racistes.

Le racisme et la discrimination raciale sont les antithèses de la liberté, de la justice et de l’égalité.

Source: BDS Movement

Traduction : JPP pour BDS France