Demandez la libération de Khader Adnan en grève de la faim

Action proposée par le réseau Samidoun, juin 2015

Khader Adnan, prisonnier palestinien en détention administrative sans chef d’accusation ni jugement, observe une grève de la faim depuis le 6 mai 2015, pour protester contre le troisième renouvellement de sa détention par les autorités israéliennes. Il se trouve dans un état alarmant.

En 2012, Khader Adnan avait déjà mené une grève de la faim de 66 jours pour sa libération et le non-renouvellement de sa peine. Il avait alors contribué au lancement d’un mouvement collectif de grève de la faim parmi les prisonniers palestiniens demandant leur libération et l’amélioration de leurs conditions de détention.

Samidoun est un réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens qui propose une action pour exiger la libération de Khader Adnan. Vous pouvez envoyer un courrier électronique en quelques clics et en Anglais à l’administration pénitentiaire israélienne et au premier ministre israélien.

Demandez la libération de Khader Adnan en grève de la faim

J’écris aujourd’hui pour demander la fin du confinement et de l’isolation de Khader Adnan, et de tous les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes.
J’écris pour demander la libération immédiate de Khader Adnan et la fin de l’utilisation de la détention administrative. Adnan est détenu sans inculpation ni procès, sur la base d’informations « secrètes ».
C’est la dixième fois qu’Israël emprisonne Mr Adnan sans charge ni procès et qu’il rejoint les 500 personnes palestiniennes en détention administrative.
La vie de Khader Adnan et celle des milliers de prisonniers palestiniens m’importe, il en est de même dans le monde entier.
Les yeux du monde sont fixés sur le cas de Khader Adnan, et le gouvernement d’Israël est pleinement responsable de sa santé et de sa vie.
La détention administrative viole le droit à un procès juste comme il est reconnu dans les conventions internationales.
C’est une pratique occulte, utilisée pour faire taire les Palestiniens.
La grève de la faim courageuse de Khader Adnan il y a trois ans a été entendue dans le monde entier comme un cri de liberté, sa grève aujourd’hui est entendue et soutenue de la même façon. Il doit être relâché immédiatement et sans conditions.