Lea Bucci | Rue89

Le retour à l’école des enfants palestiniens réfugiés en Syrie (VisualizingPalestine.org)

Il a réalisé qu’il ne connaissait pas l’histoire de son propre pays. Ramzi Jaber, ex-ingénieur civil à Jérusalem, a lancé en 2009 le projet « Visualizing Palestine » (visualiser la Palestine). Son objectif : trouver un moyen d’expliquer la situation du pays et de ses réfugiés, à la fois aux Palestiniens, aux Arabes et à la communauté internationale.

Il a lancé le site du même nom deux ans plus tard, en collaboration avec Joumana al-Jabri, qui organise les conférences TEDx à Ramallah. Depuis, une équipe de treize personnes originaires de cette ville et de Beyrouth (Liban) conçoit des infographies à partir de données brutes. Celles-ci sont recueillies auprès d’organisations officielles, comme l’ONU, ou les ONG.

Sur le choix du visuel, Ramzi Jaber explique :

« Les images sont simplement plus viscérales – nous en avons plus vues que que nous n’avons lu.

Les infographies font appel aux aptitudes de base de l’être humain. »

Un site engagé

Les concepteurs du site sont pro-Palestiniens. La question des conflits avec Israël est présentée d’un point de vue local et engagé. Le site aborde aussi les problématiques de la vie quotidienne, comme la couverture santé, l’emploi des réfugiés palestiniens au Liban, les droits des détenus administratifs et l’éducation.

Sur l’infographie ci-dessus, on apprend que deux tiers des enfants palestiniens réfugiés en Syrie sont touchés par la fermeture des écoles de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA).

Parmi les 118 écoles syriennes gérées par cet office, 68 ont été fermées à cause de dégâts ou de l’insécurité, et 10 sont utilisées comme abris d’urgence pour les personnes déplacées. Sur la première moitié de l’année 2013, ces dernières étaient 335 650 en Syrie, venues de Turquie, du Liban, de l’Egypte, de Jordanie et de la bande de Gaza. Les chiffres ont été fournis par l’UNWRA.

Le prix du « meilleur activisme social »

Le 7 mai dernier, Visualizing Palestine a été primé dans la catégorie « meilleur activisme social » lors des Bobs (« Best of Online Activism », le meilleur de l’activisme en ligne). Il s’agit d’un concours organisé par le service de radiodiffusion international allemand, la Deutsche Welle. Depuis 2004, il récompense, dans quatorze langues différentes, les sites qui font avancer le débat et la liberté d’expression sur Internet.

Le but :

« Mettre en valeur des initiatives particulièrement réussies et [...] initier un dialogue sur ces formes de communication au-delà des frontières linguistiques. »

Les 26 infographies déjà présentées sur Visualizing Palestine peuvent être partagées par les internautes et réutilisées par les médias. Elles ont déjà été reprises par des universités et des associations de défense.

En 2013, les concepteurs du site ont récolté 70 049 dollars grâce à un projet de crowdfunding. Ils serviront à créer de nouveaux visuels sur trois sujets :

  • le système d’identité en Israël ;
  • l’incarcération des enfants ;
  • le déplacement des familles.

Source