Aujourd’hui 25 juillet vers 14h le Dr Christophe Denantes a été libéré de la prison de la Mogamma au Caire, après 5 jours d’incarcération.

Il est libre de ses mouvements, et ne fait plus  l’objet d’inculpation  pour « entrée illégale sur le territoire égyptien» (au retour d’une mission humanitaire à Gaza, à la suite de la fermeture du passage de Rafah par le nouveau pouvoir égyptien, le Dr Denantes avait été contraint de quitter Gaza par un tunnel).

Dans le futur  le  Dr Denantes va donc pouvoir continuer son travail humanitaire auprès des habitants de la bande de Gaza. Une prochaine mission est d’ores et déjà prévue du 8 au 17 novembre 2013, à l’occasion du Congrès Médical Annuel  de Gaza. 

Nos remerciements vont à toutes celles et ceux qui ont contribué à sa libération et sa réhabilitation : ses nombreux amis et collègues en France comme à l’étranger, médecins, syndicalistes, habitants et élus de sa ville de Bobigny,  les diplomates du Quai d’Orsay à Paris, l’ambassade  de France au Caire et toute son équipe, les médias qui ont relayé l’information, et les nombreux amis des Palestiniens qui l’ont soutenu.

Nos pensées vont à ceux qui demeurent dans les prisons d’Egypte, et à nos amis de Gaza soumis  à un siège inacceptable.

Alors qu’il venait de mener une mission chirurgicale dans la bande de Gaza, le médecin français Christophe Denantes, a été arrêté au Caire où il est détenu depuis le dimanche 21 juillet : Appel à Rassemblement ce jeudi soir 25 juillet à 18 H devant l’ambassade d’Egypte à Paris.


Médecin anesthésiste réputé, le Dr Christophe Denantes participe depuis 30 ans à des missions de médecine humanitaire dans le monde entier. Depuis 2002 il se rend trois fois par an à Gaza dans le cadre de missions chirurgicales pour opérer les blessés et les enfants de la bande de Gaza.

La dernière mission à Gaza s’est déroulée du 29 juin au 8 juillet 2013, en compagnie du Pr Christophe Oberlin et d’un chirurgien britannique. La « coordination », c’est-à-dire le signalement auprès des autorités égyptiennes, a été faite, et l’accord de celles-ci obtenu, avant le départ de la mission, par les services du consulat de France au Caire. La fermeture de la Bande de Gaza dès le coup d’Etat militaire en Egypte début juillet, a contraint l’équipe à revenir de Gaza par les tunnels qui relient Gaza à l’Egypte. Les deux chirurgiens de la mission ont regagné l’Europe le 8 juillet.

Le Dr Denantes, resté sur place pour suivre un cours d’arabe à l’Institut Français du Caire, selon la recommandation du consulat de France, a souhaité régulariser sa situation auprès des autorités égyptiennes, et s’est rendu de lui-même au service égyptien désigné par le consulat, intitulé « Mogamma ». Le Dr Denantes a été invité à revenir le dimanche 21 juillet, date à laquelle il a été incarcéré.

Le Dr Denantes est actuellement détenu au centre de Police de Garden City rue Qasr el Nil (en face de l’ambassade grecque) pendant la journée, et transféré la nuit dans un lieu inconnu.

Il est impératif que le Dr Denantes soit libéré sans plus attendre, et qu’il ne figure pas sur la liste des persona non grata en Egypte afin de pouvoir poursuivre à l’avenir son travail humanitaire dans la bande de Gaza.

1011333_10200738538803055_1941064784_n