Entre 700.000 et 750.000 : le nombre de Palestiniens qui sont passés par les prisons israéliennes depuis juin 1967, soit près de 20% de la population des territoires occupés. (= France : 12 millions)

Entre 45 et 50% : la proportion, chez les hommes palestiniens de plus de 18 ans résidant dans les territoires occupés, de ceux qui ont séjourné au moins une fois en prison

3000 : le nombre de prisonniers participant au mouvement de grève de la faim en 2012

7 minutes : la durée de visite accordée à la famille de Bilal Diab lors du 76ème jour de grève de la faim

8 : le nombre de députés palestiniens actuellement emprisonnés, soit près de 10% des parlementaires (octobre 2012)

194 : le nombre de détenus mineurs (septembre 2012), parmi lesquels 33 âgés de moins de 16 ans

527 : le nombre de prisonniers condamnés à la perpétuité

449 : le nombre de prisonniers condamnés à des peines supérieures à 20 ans (hors perpétuité)

67 fois la perpétuité : la condamnation (record) prononcée contre Abdullah al-Barghouti, le 31 novembre 2003.

212 : le nombre de prisonniers en détention administrative (sans charge et sans procès, renouvelable à l’infini tous les 6 mois) Septembre 2012

6 ans : le temps (record) passé en détention administrative par Salim Ayesh, entre 2001 et 2007

3 ans et 6 mois : le temps passé à l’isolement par Ahmed Saadat, Secrétaire Général du FPLP (toujours en cours )

477 : le nombre de prisonniers libérés lors de la « première étape » de l’échange avec Gilad Shalit. Un échantillon représentatif de la population carcérale :

- détenus depuis, en moyenne, 14 ans

- 20% d’entre eux détenus depuis plus de 20 ans

- 172 d’entre eux avaient été arrêtés avant les Accords d’Oslo (1994), 54 durant les « années Oslo » (1994-2000), 251 depuis septembre 2000.

470 : le nombre de Palestiniens arrêtés dans les deux mois qui ont suivi la libération des 477 (18 octobre-18 décembre 2011)

9542 : le nombre de Palestiniens de Cisjordanie déférés devant les « tribunaux militaires » israéliens pour la seule année 2010.

99.74% : le taux de condamnation de ces « tribunaux militaires » en 2010