http://a31.idata.over-blog.com/2/03/61/62/PALESTINE/-affiches-de-prisonniers-palestiniens.jpeg

Un rapporteur de l'ONU «écœuré» par les prisons israéliennes

Le rapporteur spécial de l’ONU pour les droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés, Richard Falk, se déclare mercredi «écœuré par les violations continues des droits de l’homme dans les prisons israéliennes», se référant à la grève de la faim engagée par des centaines de détenus palestiniens.

«Je suis écœuré par les violations continues des droits de l’homme dans les prisons israéliennes et j’appelle le gouvernement d’Israël à respecter les obligations internationales en matière de droits de l’homme à l'égard des détenus palestiniens», affirme l’Américain Richard Falk dans un communiqué.

«Israël doit traiter ces grévistes de la faim selon les standards internationaux, y compris en autorisant les visites des familles», ajoute-t-il.

Près d’un tiers des Palestiniens détenus par Israël sont en grève de la faim depuis le début de ce mouvement collectif le 17 avril.

Ils réclament l’abolition de l’isolement carcéral et de la détention administrative, une disposition héritée du mandat britannique sur la Palestine qui permet l’incarcération sans inculpation ni jugement de suspects pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.

Des discussions sont en cours entre l’administration pénitentiaire et des représentants des prisonniers, avaient indiqué lundi des sources palestiniennes et israéliennes.

Des responsables palestiniens ont fait état lundi de 2 000 grévistes de la faim sur près de 4 700 détenus, mais la porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne Sivan Weizman a indiqué à l’AFP que 1 450 prisonniers y participaient.

Richard Falk appelle la communauté internationale à veiller à ce qu’Israël respecte les lois et normes internationales en matière de droits de l’homme dans sa façon de traiter les prisonniers palestiniens.

Il rappelle dans son communiqué que depuis 1967 «quelques 750 000  Palestiniens, dont 23 000 femmes et 25 000 enfants ont été en détention dans les prisons israéliennes, soit approximativement 20% du total de la population palestinienne des territoires occupés».

(AFP)

Le Mouvement Citoyen Palestine et EGALITE s'associent à cette manifestation

Ce vendredi 4 mai de 17 à 18h à la Bourse

Rassemblement spécial en soutien aux prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes

2000 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes mènent une grève de la faim jusqu'au finish.  Plusieursgrévistes ont déjà dépassé les 60 jours!

Les prisonniers politiques palestiniens exigent la fin de la détention administrative, la politique de l’arbitraire, de l'isolement, le droit de recevoir des visites, un traitement digne.

Les autorités israéliennes réagissent par la terreur: déplacement et séparation des grévistes, fin des visites, confiscation des effets personnels, traitements humiliants, etc.

Nous exigeons :

  •  -  Le respect des conventions internationales dans les prisons!
  •  - La libération de tous les les détenus emprisonnés sans jugement!
  •  -  La libération de tous les enfants détenus ! 
  •  -  Une commission d'observation internationale des droits humains
  •  - Une protestation de l’Etat Belge auprès des autorités israéliennes et les instances internationales.
  •  - Une politique de boycott, de désinvestissement et de sanction pour le non respect des conventions internationales.

Appel lancé par: COCAB, PTB - PVDA ,  Intal, Mouvement Citoyen Palestine , Egalité,  Association Belgo-Palestinienne, Communauté Palestinienne en Belgique et au Luxembourg,...

 

Nu vrijdag 4 mei van 17 tot 18u aan de Beurs
 
Speciale samenkomst ter steun aan de Palestijnse gevangenen in de Israëlische gevangenissen
 

2000 Palestijnse politieke gevangenen voeren een hongerstaking tot de finish. Meerdere hongerstakers al meer dan 60 dagen !

De Palestijnse politieke gevangenen eisen de stopzetting van de administratieve detentie, en van de politiek van willekeur en isolement, het recht op bezoek, een waardige behandeling.

De Israëlische autoriteiten reageren met terreur: verplaatsing en scheiding van de stakers, in beslagname van hun persoonlijke bezittingen, vernederende behandeling, enz.

Wij eisen :

-  Het respect van de internationale overeenkomsten in de gevangenissen!   

-  De vrijlating van de gevangenen zonder veroordeling!  

-  De vrijlating van alle kinderen!  

-  Een internationale onderzoekscommissie van de mensenrechten  

-  Een protest van de Belgische staat bij de Israëlische autoriteiten en de internationale instanties 

-  Een politiek van boycott, desinvestering en sanctie wegens niet respecteren van de internationale overeenkomsten  

Oproep van: COCAB, PTB - PVDA ,  Intal, Mouvement Citoyen Palestine , Egalité,  Association Belgo-Palestinienne, Communauté Palestinienne en Belgique et au Luxembourg,...