Chers amis,


> J’aurais du vous écrire ça fait un mois, c’est-à-dire, dès que les
> crises du carburant et d’électricité ont commencé.. c’est vrai que le
> manque du carburant est un problème pour la circulation et pour les
> générateurs ( quand le courant est coupé) et que le problème
> d‘électricité augmente , surtout qu’on n’a pas le courant que six
> heures par jour, même moins, parfois, mais tout ça était supportable
> pour nous. Y’a-t-il autre chose insupportable, alors ? oui, les
> agressions israéliennes contre le peuple palestinien à Gaza. Ces
> attaques nous rappellent la dernière guerre à Gaza et nous font peur
> de vivre une nouvelle guerre. Partout où je vais, quand on entend un
> bombardement, j’entends les gens dire « On ne veut pas une nouvelle
> guerre, c’est assez. »
>
> Ça fait une semaine, à peu près, qu’on souffre d’un manque de gaz
> aussi.
>
> Alors Gaza devient sans gaz, sans mazout , sans électricité sous les
> bombardements israéliens. Il n’y a que des gens qui bougent dans les
> rues, qui restent chez eux, qui travaillent, qui pleurent, et qui
> rient tous en ayant la peur de ce qui va leur arriver et de l’avenir.
>
> Quelles sont les crimes des enfants de Gaza ? Je vous assurent qu’ils
> sont des enfants ordinaires comme tous les enfants du monde dont les
> cœurs ne portent que l’amour, dont les raisons sont pleines
> d’innocence.
>
> A chaque fois, quand il y a des attaques à Gaza, je connais la vraie
> peur. Mais cette fois ma peur est complètement différente… cette fois
> ma peur est douloureuse.. Mon cœur est pleine de cette peur… pas pour
> moi, mais, parce que maintenant j’ai une famille, un enfant très
> innocent, le premier mot qu’il a appris c’est « je t’aime… I love
> you… habibi ( mon amour) ». je suis inquiète pour lui. Quand j’ai
> accouché, j’ai espéré que la vie et l’avenir de mon fils ne soient pas
> comme les miennes… je veux vraiment que ses rêves, ses idées, son
> ambition soient différents car il ne mérite que le bien ainsi tous les
> enfants palestiniens … voire tous les palestiniens.
>
> A cause des cauchemars qu’on vit, On n’a pas beaucoup de rêves… c’est
> peut-être un seul rêve. Notre rêve est très simple, c’est d’avoir une
> patrie libre… c’est de vivre en paix durable.

> professeur de français

Bonjour de Gaza

Quelques photos prises par une agence de presse locale à Gaza sur les derniers raids israéliens contre les civils, les enfants , les personnes âgées et les maisons de Gaza, le vrai objectif de cette attaque barbare de la part de l'armée israélienne est de casser la volonté remarquable d'une population en pleine résistance malgré le blocus.