3 nouveaux martyrs, 46 blessés

au 4ème jour d'attaques aériennes israéliennes sur Gaza

Par ISM-France & Agences

Les frappes israéliennes ont continué ce matin sur Gaza, où deux résistants du Jihad Islamique et un adolescent de 17 ans ont été tués, portant le nombre de morts à 21 depuis vendredi 9 mars.

3 nouveaux martyrs, 46 blessés au 4ème jour d'attaques aériennes israéliennes sur Gaza

Les parents d'un martyr sur les lieux d'une attaque sioniste à Khan Younis, au sud de Gaza, 12 mars 2012 (REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa)
Raafat Abu Eid, 24 ans, a été tué à Khan Younis, par un missile qui a frappé la voiture dans laquelle il se trouvait. Deux autres résistants ont été blessés et une passante a également été blessée dans l'attaque.
 
Hamadah Salman Abu Mutlaq, 24 ans, résistant du Jihad Islamique, a été tué près de mosquée, dans un village à l'est de Khan Younis. Trois autres personnes ont été blessées et transportées à l'hôpital.

Nayif Shaaban Qarmout, 17 ans, a été tué à Beit Lahiya, au nord de Gaza, lui aussi dans une attaque aérienne. 5 blessés ont été transportés à l'hôpital Shifa, à Gaza-ville.

Adham Abu Salmiya, porte-parole des médecins à Gaza, a dit que des frappes aériennes ont touché deux maisons, au nord de la Bande, et blessé 33 civils, des femmes et des enfants pour la plupart, qui ont été emmenés à l'hôpital, ainsi qu'une jeune fille de 17 ans et un autre homme, blessés dans le bombardement par missile d'une maison à Gaza-ville.

Le Premier ministre à Gaza, Ismail Haniyeh, a dit dimanche soir que l'Egypte travaillait à faire cesser la violence et qu'il consultait les factions militantes, mais il a ajouté qu'Israël devrait d'abord mettre un terme à ses frappes aériennes.

Photo
L'immeuble détruit ce matin au nord de Gaza par les terroristes israéliens



Source : Ma'an News

 

Poursuite de la terreur israélienne : on attend la "NO FLYING ZONE" !

 

lundi 12 mars 2012

 



Les drones n’ont pas quitté le ciel de Gaza cette nuit et ce matin, tuant et blessant femmes et enfants, détruisant maisons et immeubles, y compris celui de la Croix-Rouge à Jabalia, semant la terreur, cette terreur qui dure depuis plus de 60 ans, sans que nos dirigeants tant épris de démocratie lèvent le petit doigt.

Deux victimes et 41 blessés supplémentaires, dont 9 enfants et 8 femmes, en 7 heures d’attaques aériennes.

C’est pratique les avions sans pilote qui pilonnent les populations civiles. Cela montre clairement la supériorité de la civilisation occidentale, étant entendu qu’Israël sévit au Moyen-Orient mais fait partie de l’Europe pour ce qui est des échanges commerciaux privilégiés, comme des manifestations culturelles, sportives...

Le gouvernement français prompt à imposer une "No flying zone" sur la Libye en raison des agissements peu démocratiques du partenaire Khadafi soudainement jeté aux orties, ne réclame toujours aucune sanction contre le terrorisme israélien.

Les seules sanctions qu’il réclame sont contre les femmes et les hommes qui appellent au boycott d’Israël. Nous vous appelons à venir massivement ce jeudi 15 mars au tribunal de Bobigny (à partir de 10 H ou midi) pour dire ce que vous en pensez, aux politiciens comme aux juges qui acceptent de se prêter à cette mascarade.

A noter également, que les attaques sur Gaza n’ont pas fait cesser celles sur la Cisjordanie. Au cours des dernières 48 H, soldats et colons s ’en sont donné à coeur joie :
- 80 oliviers déracinés
- raids de nuit et incursions au domicile de Palestiniens dans 19 camps de réfugiés, villes et villages palestiniens
- arrestations brutales de 15 Palestiniens
- 114 entraves à la circulation (check-points)

Sarko, on sait à quoi s’en tenir :

Mais Hollande, il fait quoi, il réclame quoi comme sanctions contre Israël ?

CAPJPO-EuroPalestine

Assassins !

dimanche 11 mars 2012



Les raids israéliens se sont poursuivis toute la nuit dans la bande de Gaza, tuant un enfant de 12 ans, tandis qu’un autre, âgé de 7 ans, a été hospitalisé à l’hôpital de Shifa, en état de mort cérébrale.

Les Gazaouis n’ont pas fermé l’oeil cette nuit, tandis que les Apaches, F16 et drones israéliens continuaient leurs attaques à l’Ouest, à L’est, au Nord et au Sud de Gaza, dans des zones très densément peuplées.

L’opération vise de toute évidence à empêcher la trêve observée par le Hamas de se poursuivre.

Les porte-parole israéliens ont osé déclarer qu’ils en avaient encore "pour un ou deux jours" de terreur. L’ONU et l’administration américaine ont appelé "les deux camps" à se "calmer".

Un partout la balle au centre, comme d’habitude. Il n’y a pas d’occupants ni d’occupés. Personne n’a demandé à Israël de cesser l’occupation par la terre, la mer et les airs, des territoires palestiniens. Et ce sont les mêmes qui nous appellent à respecter les lois, qui parlent de "tolérance zéro" pour ceux qui les enfreignent, et qui vont donner des leçons de démocratie au reste du monde.

CAPJPO-EuroPalestine


Terrorisme israélien : le bilan des morts et blessés s’alourdit à Gaza

samedi 10 mars 2012




En 24 H, l’armée israélienne, de manière toujours aussi courageuse, a largué des missiles sur la population gazaouie, notamment pendant les funérailles de militants tués hier.

Ces drones, qu’Israël expérimente sur la population palestinienne avant de pouvoir en vanter les mérites et les vendre à nos gouvernements (la France en a acheté pour 318 millions d’euros en juillet dernier) ont fait 15 morts et 25 blessés en moins de 24 H dans la bande de Gaza.

Dans ce qui ressemble aux "représailles" bien connues des amateurs israéliens, qui en vérité sont toujours à l’initiative des attaques, les raids aériens se sont succédés sans discontinuer, faisant de nombreuses victimes, les dernières étant Mansour Abu Nusaira and Hussein Hamad de Khan Younes.

Mansour Abu Nusaira

Dans le cimetière même où ils enterraient leurs morts, l’armée israélienne a ouvert le feu hier soir, tuant 4 Palestiniens et en blessant plusieurs autres.

Le Conseil législatif palestinien a également été visé, provoquant 3 autres victimes.

Au total, déjà 15 morts :

- Zuhair Al-Qaysi, 49 ans et son gendre Mahmoud Hanani 44 ans
- Yahya Dahshan 27,
- Mohammad Haraha, 24
- Obid Al-Gharabliu, 22
- Hazem Qureqi, 22
- Shadi Seeqali, 27.
- Fayeq Sameer, 28
- Motasem Hajjaj, 22
- Ahmad Hajjaj, 22
- Moahamd Al-Mogari, 25.
- Mahmoud Nejam, 22
- Moahamamd Al-Ghamri, 26
- Hussain Barham, 51
- Kamala Nusirah, 21

Israël n’a pas eu l’autorisation d’attaquer l’Iran, qu’à cela ne tienne : on se défoule sur les Palestiniens, et on raconte comme d’habitude qu’on a ciblé des terroristes qui étaient en train de préparer des attentats.

Mais si l’Etat israélien cessait son attentat permanent contre le peuple palestinien, mettait un terme à l’occupation, les Israéliens n’auraient pas à se plaindre du "terrorisme" palestinien ? La population israélienne pourrait vivre en paix et en sécurité. Ah, mais non pas question de ne pas pouvoir agiter en permanence la "menace existentielle" qui permet de tout justifier, de tout faire avaler : les bombardements, la torture, la "détention administrative" (comme cela la prisonnière Hana Shalabi, en grève de la faim depuis 24 jours, peut mourir loin des projecteurs), le vol des terres, les villages rasés, les maisons détruites, les expulsions de palestiniens...

STOP A LA BARBARIE ISRAÉLIENNE !

CAPJPO-EuroPalestine

Israel bombarde Gaza et prépare une nouvelle agression

vendredi 9 mars 2012




L’armée israélienne bombarde la bande de Gaza plusieurs fois par semaine sans que cela ne fasse ni les gros, ni les petits titres. Mais aujourd’hui l’escalade est claire avec déjà une dizaine de morts soi-disant "ciblés" et des dizaines de blessés palestiniens, au moment où nous écrivons ces lignes.

Avec Israël, il n’y a que des attentats "ciblés", c’est connu : des Palestiniens qui auraient "préparé" des actes de terrorisme, d’autres à peine sortis de prison et libérés dans le cadre de l’échange de prisonniers contre Gilad Shalit, ainsi que des dizaines de blessés : que des "terroristes" ?

"L’armée israélienne a confirmé vendredi qu’un appareil avait visé deux membres des Comités de résistance populaire, dans la bande de Gaza : "un important responsable, Zouheir al-Qaïssi et un de ses collaborateurs, Mahmoud Hanani", indique l’Agence France Presse.

"Ces attaques israéliennes ont été lancées à la suite de plusieurs tirs de roquettes et d’obus en provenance de l’enclave palestinienne contre le territoire israélien, qui n’ont pas fait de victime", précise-t-on de même source.

Un troisième Palestinien a été grièvement blessé, selon des sources médicales palestiniennes.

Le second raid, sur l’est de la ville de Gaza, a tué trois militants du Jihad islamique, Obeid al-Gharabli, Mohammed Harara et Hazem Qoureqa.

Un autre bombardement sur Zeitoun, à l’est de Gaza, n’a fait aucune victime, selon des sources de sécurité palestiniennes.

"Le groupe (CRP) était responsable de la préparation d’une attaque terroriste qui devait avoir lieu via le Sinaï dans les prochains jours", a expliqué Israël.

Le précédent secrétaire général des CRP, Kamal al-Nayrab, a été tué le 19 août par une frappe israélienne à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière avec l’Egypte.

Le 18 août, des hommes armés avaient franchi la frontière israélo-égyptienne et mené des attaques dans le désert israélien du Néguev. Huit Israéliens avaient été tués et l’Etat hébreu avait imputé ces attaques aux CRP qui avaient démenti.

Les forces israéliennes avaient tué sept des assaillants, ainsi que six policiers égyptiens, durant les échanges de tirs, déclenchant une crise avec l’Egypte.

Le Hamas, qui observe une trêve unilatérale avec Israël, a qualifié les attaques de ce vendredi "de crime injustifié visant à déstabiliser la situation sécuritaire à Gaza et empêcher les efforts de réconciliation interpalestinienne".

CAPJPO-EuroPalestine