"Ecrire le plus possible à nos membres du Parlement Européen.  Merci"
Le 10 mars prochain, discussion au sujet du rapport Goldstone.

Pour les belges, voici les adresses à recopier.

press.office@consilium.europa.eu; marina.stas@consilium.europa.eu; jean-luc.dehaene@europarl.europa.eu; anne.delvaux@europarl.europa.eu; frederique.ries@europarl.europa.eu; veronique.dekeyser@europarl.europa.eu; isabelle.durant@europarl.europa.eu; philippe.lamberts@europarl.europa.eu; frederic.daerden@europarl.europa.eu; louis.michel@europarl.europa.eu; marc.tarabella@europarl.europa.eu; frieda.brepoels@europarl.europa.eu; annemie.neyts-uyttebroeck@europarl.europa.eu; guy.verhofstadt@europarl.europa.eu

La première adresse est le secrétariat de Catherine Ashton
La deuxième, secrétariat d'Herman Van Rompuy

Madame, Monsieur,

Le Parlement européen doit se prononcer sur le rapport Goldstone ce mercredi 10 mars 2010.

Ce rapport contient plus de 570 pages, fruit du travail de plusieurs mois mené par la commission présidée par le juge sud-africain Richard Goldstone. C'est un ancien membre de la Cour constitutionnelle de son pays et un ancien procureur du tribunal pénal international sur l’ex-Yougoslavie (TPIY) et sur le Rwanda (TPIR). Les conclusions de cette mission d’enquête, mandatée par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, sont un grand pas en avant dans la recherche de la vérité sur l’offensive israélienne contre le territoire de Gaza, en janvier 2008. Le chemin reste encore long pour que la justice internationale mette fin aux crimes de guerre et à l’impunité d’Israël, ce qu’attendent depuis des décennies les Palestiniens et tous les démocrates, y compris israéliens, qui se battent pour une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Cette enquête internationale corrobore les conclusions de nombreuses ONG sur les crimes de guerre et éventuellement les crimes contre l’humanité qu’a constituée l’attaque militaire israélienne contre le territoire de Gaza. Le rapport est minutieux et précis sur un certain nombre de points : les responsabilités de la chaîne de commandement de Tsahal, l’utilisation d’armes prohibées par le droit international (bombes au phosphore blanc), la non-discrimination des civils des combattants, les conséquences humanitaires du blocus du territoire, etc.

Ce rapport fournit tous les éléments exigibles pour que le Conseil des Droits de l’Homme saisisse rapidement le Secrétariat général de l’ONU et le Conseil de Sécurité en vue d'une procédure judiciaire.
Loin d'être un obstacle à la paix, la recherche des responsables des violations du droit international humanitaire et des droits fondamentaux constitue au contraire la condition préalable sur la base de laquelle la confiance et en fin de compte une paix durable pourra être édifiée

Madame, Monsieur,

Je vous demande de soutenir

l'application intégrale du Rapport Goldstone et la demande d'exiger des comptes pour toutes les violations du droit international commises par Israël à Gaza;

l'ouverture des points de passage vers Gaza, y compris de la plage. Les visiteurs officiels en provenance des pays de l'UE, y compris le nouveau Haut Représentant Catherine Ashton, devrait systématiquement inclure Gaza pour visiter la région, pour constater les effets dévastateurs des deux ans et demi de blocus;

le retrait du Hamas de la liste européenne des organisations terroristes, ainsi que la demandé l'ex-président américain Jimmy Carter au président Obama en 2009 à propos de la liste américaine.
Les Palestiniens ont élu leurs représentants au Parlement lors d'élections déclarées libres et équitables par les observateurs internationaux. La punition collective de 1,5 millions de Palestiniens à Gaza, sérieusement aggravée après les élections parlementaires, est inhumaine et illégale et doit prendre fin. Il faut également mettre fin à l'obstruction par le gouvernement israélien de l'action des organisations des Droits de l'homme et des ONG en Israël et dans les Territoires occupés palestiniens.

Madame, Monsieur,

Le rapport Goldstone a également noté «que la réaction de la communauté internationale a été en grande partie le silence (...) Ils n'ont à ce jour pas réussi à agir pour assurer la protection de la population civile dans la bande de Gaza et en général, le territoire palestinien occupé. Il suffit de constater le manque de réaction adéquate au blocus et ses conséquences, pour les opérations militaires à Gaza et, dans leur sillage, des obstacles continuent de reconstruction ».

Pour le texte du rapport Goldstone, http://www2.ohchr.org/english/bodies/hrcouncil/specialsession/9/docs/UNFFMGC_ Report.pdf

Saïdi Nordine
Mouvement Citoyen Palestine