Resistance

040323_hmed_rantisi_1030a.hmedium

Abdel Aziz Rantissi

Jacques-Marie Bourget, le 11 février 2009

Un livre sort, nouveau et intéressant, et tout le monde, celui de l’engeance journalistique, va se taire

Samedi 14 février à 17h30 : Le Pr. Christophe Oberlin présentera "Survivre à Gaza", une biographie du chirurgien palestinien Mohamed Rantissi

Pour la première fois un Palestinien, qui n’est ni un combattant ni un responsable politique, raconte l’histoire de sa famille. Il le fait avec une lucidité exceptionnelle. Nous allons de la Palestine tranquille, celle des champs d’orangers que l’on irrigue le soir, à la Palestine déchirée, de feu et de sang.

L’auteur décrit d’abord l’exil intérieur, celui imposé aux siens par les milices juives en 1947 lors de la création d’Israël. Il rapporte les récits de l’exode entendus de la bouche des réfugiés, puis son propre témoignage prend le relais. Au sein de son peuple, où le temps de l’adolescence n’existe pas, dès l’âge de huit ans Mohamed al-Rantissi devient un témoin de l’histoire des Palestiniens et plus particulièrement de celle de Gaza, montrant comment on peut survivre en enfer et devenir médecin sur une terre sans université.

Revit ici Abdelaziz al-Rantissi, le frère de l’auteur, que l’on voit évoluer de la laïcité à la «solution» religieuse. Et fonder le Hamas auquel il donnera une audience internationale, avant d’être assassiné. On voit la «montée» du mouvement islamique et la répression israélienne qui l’accompagne. Les événements rapportés, avec des mots simples mais forts, jusqu’à la sanglante attaque de Gaza en janvier 2009, permettent enfin de comprendre cette histoire récente et peut-être les solutions de demain.

MOHAMED AL-RANTISSI est un chirurgien orthopédiste palestinien, âgé aujourd’hui de cinquante ans. En 1947 sa famille a été contrainte de fuir les milices des organisations combattantes juives. Né à Gaza dans un camp de réfugiés, il a étudié en Syrie, au Bangladesh, en Irak et en France et dirige actuellement le service de chirurgie réparatrice de l’hôpital Nasser à Khan Younès, au sud de la bande de Gaza. Il est le frère d’Abdelaziz al-Rantissi, cofondateur du Hamas, assassiné par Israël en 2004.

Survivre à Gaza (Editions Koutoubia) : Propos recueillis par Christophe Oberlin