Arouts7 est proche des colons israéliens
mercredi 10 janvier 2007 Arouts7
La loyauté envers l’Etat reprend du poil de la bête..
Shraga Blum
mercredi 10 janvier 2007 - 21:58
http://a7fr.net/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=29129
De quoi s’agit-il ? Sur la proposition du député du Likoud, Gilad Erdan,
la Knesset a adopté aujourd’hui en première lecture une modification sur
la Loi de la Citoyenneté, visant à déchoir de leur citoyenneté des
députés qui se monteront déloyaux envers leur Etat ou qui effectueront
des visites dans des pays ennemis.
Cette loi vise aussi à transférer la
compétence des déchéances de citoyenneté vers les tribunaux
administratifs au détriment du Ministère de l’Intérieur. Ce changement
apparemment mineur revêt une grande importance, car il déplace le
problème du domaine politique vers le domaine juridique, et permettra à
des individus ou des organisations de porter plainte contre des députés
qui auront fait preuve de déloyauté envers l’Etat. Cette modification
était attendue depuis longtemps, car les initiatives et les
interventions intolérables des députés arabes de la Knesset, notamment
lors de la dernière guerre du Liban avaient laissé place à une grande
amertume dans le public israélien, et le sentiment que ces élus
profitaient impunément de la démocratie israélienne pour cracher leur
venin contre Israël.
En réaction, le député arabe israélien Ahmad Tibi (Taal – Raam) a
diffusé par courrier électronique aux députés de la Knesset une
proposition de loi parodiant de manière ridicule celle votée
aujourd’hui, dans laquelle il tente de montrer que les députés arabes
sont « bâillonnés», « soumis à la censure et à un racisme systématique».
« Toute proposition de loi anti-arabe» rajoute-t-il « serait adoptée par
ce parlement, même si elle stipule que le soleil se lève à l’ouest ». Il
affirme avoir agi de la sorte parce qu’il était « saisi par la colère et
la douleur » face à toutes ces « tentatives anti-arabes »…
Lorsque l’on se remémore toutes les interventions féroces de ce député
et de ses confrères des partis arabes dans l’enceinte de la Knesset
depuis des décennies, on ne peut que sourire à ce genre de réaction et
d’argumentaire, et imaginer par exemple quelle aurait été la liberté
d’expression d’un député juif (pour peu qu’il puisse y en avoir eu !)
dans un parlement arabe !
En conclusion à sa démarche, Ahmad Tibi déclare : « pour plus de
détails, voir l’œuvre de George Orwell.. » faisant ainsi allusion au
fameux roman d’anticipation « 1984 » dans lequel « Big Brother » est la
représentation d’un Etat policier qui surveille les faits et gestes de
chacun, et annihile les droits individuels de la population ! Cette
comparaison avec la super-démocratie israélienne ne mérite aucun
commentaire !

Tout compte fait, la virulence de la réaction d’Ahmad Tibi est en
elle-même un signe que la proposition de loi adoptée en première lecture
aujourd’hui par la Knesset va enfin dans le bon sens !