Maisa Abu Ghazaleh
10.01.07
Le nombre de familles sans abri ne cesse d'augmenter en Palestine, en particulier dans la Bande de Gaza, suite à la démolition de maisons par les Israéliens. Le bureau central palestinien des statistiques a issu cette semaine son rapport annuel concernant les conditions de logement en Palestine.

Les données indiquent qu'entre six ans, plus de 30'000 familles se sont retrouvées à la rue.

D'ici les dix prochaines années, on estime que 401,867 familles auront besoin de construire un nouveau logement. La capacité de construction ne pourra cependant offrir une maison qu'à 117,909 d'entre elles.

Le rapport indique également que 55.6% des familles vivent actuellement dans des maisons et 40,8% dans des appartements, des chiffres qui contrastent avec ceux de l'an 2000 où le pourcentage de familles vivant dans des maisons était bien plus élevé.

En 2006, 81.5% des familles vivaient dans des logements appartenant à un membre de leur famille et 11.5% d'entre elles louaient leur habitat contre respectivement 85.6% et 8.5% en 2000. Le prix de la location d'un logement entre 2000 et 2003 était d'environ 85 dinars jordaniens tandis qu'il approchait les 120 dinars en 2006. La densité d'habitation des logements est de 1.8 personnes par pièce.

Le rapport du bureau central palestinien des statistiques indique clairement que le logement, autrefois un bien commun, se transforme en rêve inaccessible pour la majorité des familles en Palestine.

Source : PNN
http://french.pnn.ps/index.php?option=com_content&task=view&id=533