Arouts7 est proche des colons israéliens
jeudi 14 décembre 2006 Arouts7

Zahalka: ''La Cour suprême cautionne les exécutions sommaires''

israel_assassination_483

Claire Dana Picard
jeudi 14 décembre 2006 - 17:18

http://a7fr.net/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=27777

"La Cour suprême cautionne les exécutions sommaires et les crimes de
guerre". C’est en ces termes que le député arabe israélien Jamal
Zahalka, du parti Balad, a condamné la décision prise jeudi matin par la
Haute cour de justice au sujet des éliminations ciblées.
Rappelons que les juges ont autorisé ce type d'actions contre des chefs
terroristes tout en leur imposant certaines limites. Le député a ajouté
que la question devait être soumise à des tribunaux internationaux.
Le député Ahmed Tibi (Ra’am-Ta’al) ne s’est pas montré plus souple,
affirmant pour sa part que "la Cour suprême suivait ainsi la même ligne
sécuritaire depuis 1967 en permettant les expropriations, les expulsions
et les éliminations".
Quant à Muhammad Baraké, il a joint ses récriminations à celles de ses
collègues, estimant que "cette décision donnait une légitimation
mensongère à l’occupation israélienne et à ses crimes". Et d’ajouter :
"Aucun alibi ne pourra cacher la vérité, à savoir que les forces armées
israéliennes tuent sans discernement des dizaines de personnes".
La députée d’extrême gauche Zaava Galon, du parti Meretz, a quant à elle
déclaré qu'il était déplorable que la Cour suprême n’ait pas interdit
totalement les éliminations ciblées. Toutefois, elle semble rassurée par
le fait que les juges aient imposé des limites à ce type d’opérations.
A droite, les opinions sont partagées. Le député Effie Eitam, du Ihoud
Leoumi-PNR, a souligné qu’à une époque où la terreur régnait et visait
la population civile, l’élimination ciblée constituait un moyen efficace
et tout à fait moral permettant à l’Etat de se défendre contre ceux qui
souhaitaient semer la mort et la dévastation.
Le député Arié Eldad, du même parti, a déclaré que pour une fois,
curieusement, Aaron Barak n’avait pas apporté sa contribution habituelle
aux organisations terroristes. Il a ajouté qu'il fallait saluer son
départ à la retraite.
Le député Zvi Hendel a dénoncé avec virulence la décision de la Cour
suprême, estimant qu’en prenant cette décision, elle avait "tiré dans
les jambes de l’Etat". En revanche, le député Steinitz, du Likoud,
semble satisfait du verdict. Il a déclaré que la Cour suprême avait
enfin "repris ses esprits".

executions_sommaires