COMMUNIQUE FINAL DE LA SEPTIEME RENCONTRE ANNUELLE
DE COORDINATION DE LA COALITION PALESTINIENNE

POUR LE DROIT AU RETOUR.

exodus15

ATHENES – DU 2 AU 5 Novembre 2006

La coalition palestinienne pour le droit au retour a tenu sa septième
rencontre de coordination dans la capitale grecque Athènes du 2 au 5
novembre 2006, ceci à l’invitation du comité grecque de soutien au peuple
palestinien – Intifada – ainsi que du comité organisateur du Forum Social
Européen en présence des comités membres de la coalition venant de la
Palestine historique, des pays arabes, d’Europe et d’Amérique Latine.

La première partie de la rencontre de la coalition s’est ouverte en présence
de l’ambassadeur palestinien en Grèce, Monsieur Samir Abou Ghazaleh qui a
prononcé un mot de bienvenue dans lequel il a rappelé la situation politique
générale dans laquelle se trouve la cause palestinienne, indiquant que cette
rencontre se tient au même moment que la commémoration du 89 anniversaire de
la sinistre déclaration – promesse – Balfour – ce qui doit nous amener à
amplifier et unifier les efforts palestiniens afin de servir les
revendications nationales et plus particulièrement le droit au retour des
réfugiés palestiniens à leurs foyers d’origines.

Durant trois jours, les membres de la coalition ont discuté les situations
politiques que vit le peuple palestinien et ce qu’impose Israël de faits
accomplis sur le terrain avec la continuation de la construction du mur de
séparation raciste ainsi que la construction des colonies et la poursuite de
son agression sur nos compatriotes dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.
Les membres de la coalition ont aussi discuté des regrettables évènements
qui se sont passés entre les enfants du même peuple et des conséquences
catastrophiques sur le mouvement de la lutte nationale palestinienne.

Les participants ont aussi exposé les objectifs et les résultats de
l’agression Américano-israélienne contre le peuple libanais ainsi que les
résultats destructeurs sur les défenses vitales. Les participants ont
insisté et soutenu le droit du peuple libanais de résister à cette agression
barbare et contre les tentatives israéliennes de briser l’indépendance et
l’unité du Liban et son droit de libérer ses territoires occupés.

Les participants ont exposé la situation administrative, organisationnelle,
financière de la coalition. Puis, le coordinateur de la coalition a présenté
un rapport détaillant toutes les initiatives et les programmes réalisées
l’année passée. Puis les coordinateurs des diverses secteurs géographiques
ont présenté leurs rapports concernant leurs plus importantes initiatives
réalisées.

La coalition palestinienne pour le droit au retour a aussi tenu une réunion
commune avec le réseau de spécialistes du centre BADIL pour le soutien
juridique qui tenait sa cinquième rencontre annuelle au même moment. Les
participants ont discuté de plusieurs sujets d’intérêts commun concernant
les moyens de dynamiser le mouvement pour le retour des réfugiés, la
campagne sur la NAKBA pour sa soixantième commémoration en 2008 ainsi que la
campagne de boycott d’Israël, du désinvestissement et l’application de
sanctions jusqu’à l’application des résolutions internationales.

exodus21

En clôture de la rencontre, les participants ont décidé ce qui suit :

Sur le plan Politique :

1- La coalition palestinienne pour le droit au retour affirme que le droit
au retour des réfugiés palestiniens reste la condition principale –
essentielle – de réussite pour une future solution du conflit
israélo-palestinien, considérant que le droit au retour est un droit
individuel et collectif de tout réfugié palestinien confirmé par les
résolutions du droit international, les résolutions des Nations-Unies et
particulièrement la résolution n° 194. Cette solution de conflit doit se
baser aussi sur le principe de justice et des droits nationaux palestiniens
.

2- La coalition palestinienne pour le droit au retour exprime sa colère
concernant les évènements qui se déroulent sur le territoire national occupé
et plus particulièrement l’agression israélienne préméditée sur la bande de
Gaza et les massacres commis par les forces d’occupation israéliennes à
l’encontre des civils palestiniens et particulièrement contre les femmes et
les enfants. Dans ce contexte, la coalition palestinienne pour le droit au
retour appelle l’ensemble des parties amies afin qu’elles travaillent à
arrêter cette agression ainsi que les différentes parties de la communauté
internationale et plus particulièrement les Nations-Unies et le conseil de
sécurité pour jouer un rôle afin d’assurer une protection au peuple
palestinien soumis à l’occupation.

3- La coalition palestinienne pour le droit au retour met en garde contre
les plans israéliens qui ont pour objectif d’expulser le plus de
Palestiniens possible surtout ceux issus de la construction du mur de
séparation raciste, de ce que subissent nos compatriotes dans le désert du
Naqab et à Jérusalem en particulier.

4- La coalition palestinienne pour le droit au retour confirme que l’unité
du peuple palestinien est la condition essentielle pour affronter
l’agression israélienne et le prélude primordial pour l’application de ses
droits nationaux légitimes
. La coalition demande aux diverses organisations
palestiniennes d’arrêter la crise dans la rue palestinienne et de mettre
l’intérêt national au dessus de tout, considérant dans le même temps qu’il
est urgent de travailler à une solution sans recourir à la force sous
n’importe quel prétexte considérant qu’il faut complètement interdire cette
dernière.

5- La coalition palestinienne pour le droit au retour est totalement
solidaire des réfugiés palestiniens en Irak
et demande aux institutions de
la communauté internationale, des pays Arabes concernés et de la ligue des
Etats arabe et à l’OLP de leur apporter une véritable et urgente solution.

6- La coalition palestinienne pour le droit au retour confirme que la
solution garantissant la fin des malheurs du peuple palestinien et le retour
des réfugiés à leurs foyers d’origines est représentée stratégiquement par
l’instauration d’un seul Etat démocratique sur l’ensemble de la Palestine
historique.

Sur le Plan Organisationnel :

1- Le programme d’initiatives pour l’année 2007 de la coalition
palestinienne pour le droit au retour a été décidé.
2- Il a été décidé de confier au centre BADIL la coordination de la
coalition pour l’année prochaine.
3- Il a été décidé d’envoyer les demandes d’adhésion à la coalition
directement à son coordinateur ou aux membres du comité de coordination de
la coalition.
4- La coalition a accepté l’adhésion du collectif des villages et villes
expulsées dont le siège est la ville de Ramallah.
5- La coalition a décidé d’appeler à une rencontre de coordination des
organisations actives dans le domaine de la défense du droit au retour dans
les mois à venir afin de soutenir le mouvement du droit au retour.
6- La coalition a décidé que la 8ème rencontre de la coalition se tiendra en
2007 au Liban et en cas de problème, elle se tiendra en Syrie.
7- La coalition délègue à la confédération Européenne pour le droit au
retour et plus particulièrement les comités droit au retour en Suisse, en
Suède et en Hollande comme représentant officiels de la coalition dans les
réunions mensuelles de l’ECCP.
8- La coalition a décidé de changer la qualité de membres du Haut comité en
défense du droit au retour - Jordanie, du collectif du retour - Grande
Bretagne en coordination et coopération dans le règlement intérieur de la
coalition palestinienne pour le droit au retour.

Voici ce qu’on décidé les membres de la coalition palestinienne pour le
droit au retour réuni à Athènes le 4 novembre 2006.

Nous retournerons un jour

RightOfReturn_small

Les signataires :
- BADIL – le centre palestinien pour les droits civils et des réfugiés –
Palestine.
- Le comité en défense des droits des réfugiés palestiniens – Palestine.
- L’Union des centres d’activités féminines dans les camps de Cisjordanie –
Palestine.
- Les comités populaires dans les camps de réfugiés – Palestine.
- L’Union des centres sociaux pour les jeunes dans les camps de réfugiés –
Palestine.
- Association pour la défense des droits des expulsés à l’intérieur de la
ligne verte.
- Le Haut comité en défense du droit au retour - Jordanie.
- Groupe Aedoun – Syrie.
- Groupe Aedoun – Liban.
- Structure de coordination des associations civiles travaillant au sein des
regroupements palestiniens – Liban.
- La confédération européenne des comités en défense du droit au retour –
Danemark – France – Norvège – Suisse – Grèce – Suède.
Comité en défense du droit au retour – Chili.

Traduction
Walid Atallah